Archive | 16 mai 2017

Sidney Chambers et l’ombre de la mort de James Runcie

Présentation de l’éditeur :

Sidney Chambers, le prêtre de Grantchester, est un célibataire de 32 ans. Grand, brun, les yeux noisette et l’air rassurant, Sidney est un homme d’église peu conventionnel qui peut aller là où la police ne le peut pas. Avec son ami, l’inspecteur Geordie Keating, il mène l’enquête. Le début d’une série où l’on croise les mânes de Chesterton et d’Agatha Christie.

Mon avis : 

Je suis fan de la série Grantchester, je ne pense pas être la seule, aussi, quand j’ai lu sur le blog de Syl qu’il existait un roman policier à l’origine de la série, j’ai mis du temps, mais je l’ai lu !
Ce livre est en fait un recueil de six nouvelles policières, dont le ton n’est pas sans rappelé les nouvelles d’Agatha Christie. Il est d’ailleurs fait allusion à l’auteur dans une conversion d’où il ressort que c’est toujours le médecin le coupable. Et c’est le chanoine Sidney Grantchester qui enquête. Pas vraiment de son plein gré : la toute première enquête s’avère délicate, personne ne pense d’ailleurs qu’un crime ait été réellement commis, tout porte à croire qu’il s’agit d’un suicide. Stephen Staunton ne noyait-il pas sa dépression dans le whiskey (à ne pas confondre avec le whisky) ? N’était-il pas marié à une allemande, ce qui est plutôt mal vu au lendemain de la seconde guerre mondiale ? Ne serait-ce pas à cause d’elle qu’il s’est suicidé ? Il est toujours des personnes promptes à accuser dans ses nouvelles, et ce sont, en général, les personnes qui ne suscitent pas vraiment la sympathie de Sidney – et du lecteur.
Meurtres, vol, séquestration – l’Angleterre des années 50 est tout sauf paisible, alors que Sidney Grantchester ne demande qu’à se consacrer pleinement à son sacerdoce et à pouvoir rencontrer toutes les semaines sont ami Geordie sans que leur amitié soit entaché par une enquête.
Ses proches se retrouvent d’ailleurs bien malgré eux au coeur de l’intrigue, que ce soit Jennifer, sa soeur, ou Amanda, son amie. Celle-ci poussera l’amitié jusqu’à offrir un chiot labrador à Sidney, qui devra convenir de l’utilité de la charmante bestiole.
A quand la traduction du tome 2 ?

Publicités