Archive | 5 mars 2017

Le club de la pluie brave les tempêtes de Malika Ferdjoukh

Présentation de l’éditeur :

C’est la fin des vacances d’hiver à Saint-Malo, et voilà un moment que le Club de la Pluie n’a pas eu une énigme à se mettre sous la dent. Mais lorsque Jeanne Eyrmont, la filleule de la directrice, débarque à l’internat des Pierres-Noires, elle semble apeurée, comme si elle avait vu des fantômes. Des fantômes, vraiment ? Ambroise, Rose, Nadget et Milo sont bien décidés à tirer cette affaire au clair.

Mon avis :

Le club des cinq sert toujours de modèles… et la lecture de ce second tome des aventures de ce club, qui se déroule en Bretagne, est agréable et facile, y compris pour de jeunes lecteurs. Les chapitres sont courts, et se terminent par un récapitulatif sous forme de schémas dessinés. (Et ce n’est pas du tout parce que nous avons une tempête sur la Normandie que j’ai choisi ce livre, je l’ai lu depuis huit jours et le chronique seulement maintenant).
Les intrigues sont simples, mais pas simplistes. La première, « le fantôme des Pierres-Noires », est intéressante parce qu’elle nous permet de mieux connaitre le pensionnat, sa structure. Les personnages ne sont pas manichéens, et le récit n’assène pas une morale toute faite, ce qui est plutôt bien pour un récit de littérature jeunesse. Il montre aussi que les coupables ne sont pas aussi éloignés qu’on le pense.
La seconde, « Le mystère des chaussons rouges », est plus légère, et se termine sur une note optimiste, qui plaira aux plus jeunes.
Les références culturelles sont nombreuses, de ces chaussons rouges qui rappellent ceux de Dorothy (sans oublier le film éponyme) à Jim Watson ou Pippa Marlowe.
Une série sympathique, à lire à partir de sept ans.

petit-bac-2017moispolar2016-logobelette

Publicités