Théo, chasseur de baignoire en Laponie

Présentation de l’éditeur :

Elle est terrible ! Elle est redevenue sauvage ! Elle est maligne et redoutable ! C’est une baignoire…
Dans le château de Kreujilweck-Potam, elle sème la terreur. Heureusement, le père de Théo est un des meilleurs chasseurs de baignoires au monde (enfin, c’est ce qu’il dit). Pour Théo et sa copine Elisa, c’est le baptême du feu, leur première grande chasse. Et elle promet d’être inoubliable !

Mon avis :

Si vous aimez les livres drôles et imaginatifs, ce livre est fait pour vous ! Vous allez rencontrer d’authentiques chasseurs de baignoire – parfois même, ils doivent lutter contre des lavabos ! Il faut bien commencer quelque part quand on est un apprenti, comme Théo, et c’est un métier bien plus existant qu’être accordeur de fermeture éclair.

Tous les ingrédients sont réunis pour créer un univers fantastique, la Laponie, le château isolé, la vie en vase clos – et des baignoires qui redeviennent sauvages. La richesse de ce roman provient, bien sûr, de son inventivité, mais aussi de ses différents niveaux de lecture, remplis de référence à des romans d’aventure ou des romans fantastiques, ou encore à la chasse, tout simplement –  et celle-ci est bien plus censée qu’il n’y parait.

Bien sûr, nous ne sommes pas dans la jungle amazonienne ou en plein safari, nous sommes dans une région où l’on ne peut pas mettre le nez dehors sans qu’il gèle. Pire : nous sommes dans une demeure où l’on ne peut pas profiter du confort moderne d’une bonne salle de bain puisque l’une des baignoires est retournée à l’état sauvage et risque de contaminer toutes les autres. Note : le château a une bonne connexion internet, c’est déjà ça. D’ailleurs, n’est-ce pas aussi une allégorie pour nous montrer à quel point nous sommes dépendants des objets qui nous entourent et dont nous attendons qu’ils nous obéissent au doigt et à l’œil ?

Théo et Elisa, sa toute nouvelle amie, sont particulièrement doués pour cette activité professionnelle ô combien prenante. Suivez leurs activités et vous ne vous ennuierez pas vous non plus : les baignoires ne sont pas les personnages les plus traitres de l’histoire, après tout, un animal sauvage suit son instinct, on ne peut le lui reprocher.

Je terminerai par une citation pour vous donner envie de découvrir ce tome :

-En Chine, m’oui, c’est beau, la Chine. Il y a des baignoires terriblement bizarres là-bas. Un jour, j’en ai vu cinquante qui descendaient le Yang-Tsé-Kiang en scandant des chants guerriers et en faisant grincer leurs robinets. Très impressionnant.

cof

Publicités

19 réflexions sur “Théo, chasseur de baignoire en Laponie

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 2 – Muti et ses livres

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 3 – Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 4 – Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 5 – Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 6 – Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 7 – Muti et ses livres

  7. Pingback: Challenge polar et thriller – mon bilan | deslivresetsharon

  8. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 9 – Muti et ses livres

  9. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 10 – Muti et ses livres

  10. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #6] Bilan 11 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s