Le croque-mort enfonce le clou de Tim Cockey

Présentation de l’éditeur (un peu bricolée) :

À son corps défendant, Hitchcock, croque-mortde Baltimore part en croisade pour innocenter son ami Sisco, un musicien ascendant mauvais garçon, soupçonné du meurtre du mari de sa maîtresse.
Entre deux visites à Peggy, une vieille amie retrouvée par hasard dans une maison de retraite, il n’a de cesse de chercher le coupable. Mais lorsque celle-ci décède à son tour, la situation prend une nouvelle tournure. Perplexe et sceptique, notre détective amateur tâtonne, mais ne se rend pas !

logopolarssharon1Mon avis :

C’est la première aventure du croque-mort que je lis, et ce n’est sans doute pas la dernière – il faut juste que je parvienne à mettre la main sur les autres volumes.

Hitchcock a des amis fort sympathiques – et, en tant qu’ami, il est tout prêt à les aider, dans les limites de la légalité ! Sisco a d’immenses capacités à se fourrer dans des situations invraisemblables, et il y en aura d’autres dans le roman. Hitch devra encore (et toujours) lui venir en aide, et aussi lui dire quelques vérités par toujours agréable à entendre. Pour l’instant, Hitch, après s’être assuré que le mari, Jake, ne respirait plus du tout (mais sa femme, oui, elle était même en pleine santé), découvre que la police n’a pas été prévenue. Et bien non, quand on a un ami croque-mort, n’est-ce pas ???

Hitch ne se fait pas que des amis dans cette enquête – c’est fou le nombre d’hommes qui ne veulent absolument pas qu’il approche de leur femme ! Pauvres petites femmes, incapables de se protéger elles-mêmes, incapables, aussi, pour certaines, de réfléchir par elles-mêmes.  La gent féminine ne sort pas forcément grandie de cette intrigue, la gent masculine non plus, je vous rassure tout de suite.

La fidélité et l’ambition sont les deux moteurs de cette intrigue. Fidélité à un homme, à une entreprise, à des valeurs, à des souvenirs. Ambition de s’élever dans la société, de s’enrichir, de se venger également. Quant au courage, il n’est pas très fréquent. Ne perdons pas les acquits. Ayons le beurre et l’argent du beurre.

Le croque-mort enfonce les clous est un roman agréable à lire, lui qui montre une réalité (la manière dont les personnes âgées sont traitées, par exemple) qui ne l’est pas toujours.

 

50

Publicités

8 réflexions sur “Le croque-mort enfonce le clou de Tim Cockey

  1. Pingback: Premier bilan du mois du polar | deslivresetsharon

  2. Pingback: Challenge polar et thriller – mon bilan | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s