L’odyssée de Noël d’Anne Perry

Présentation de l’éditeur :

En 1864, dix jours avant Noël, le riche James Wentworth décide de recruter son ami, Henry Rathbone, pour retrouver son fils Lucien. Pris d’une passion dévorante pour une belle jeune femme nommée Shadwell, le jeune homme est plongé dans un monde de dépravation et de violence où les trafiquants de tout poil font loi.
Rathbone ne connaît rien à ce milieu interlope et sensuel où Lucian passe son temps, aussi recrute-t-il à la clinique médicale de Hester Monk deux compagnons qui y naviguent avec aisance : Squeaky Robinson, un maquereau repenti, et Crow, un mystérieux docteur qui ne refuse de soins à personne, même aux pires crapules.

Mon avis :

Oui, je sais, nous ne sommes pas en pleine période de Noël, mais avec le temps d’automne que nous avons eu les jours derniers, parfois, on peut avoir des doutes !

D’ailleurs, en lisant ce livre, on peut aussi ne pas se sentir en pleine période de Noël. Henry Rathbone se lance dans une enquête qui le mène sur la piste de personnes tout sauf fréquentables (encore moins à cette époque), et l’emmène dans des endroits qui sont à l’image de ces personnes. J’ai eu l’impression en fait que cette enquête, qui fait partie de la collection des détectives de Noël et met ainsi en scène des personnages secondaires des intrigues d’Anne Perry, avait certes pour point de départ la période de Noël mais aurait pu se passer à n’importe quelle période de l’année. L’esprit de Noël n’est pas vraiment ce que j’ai retenu, sans doute parce que les personnages que rencontre Henry au cours de son enquête sont à des années-lumières de cet esprit. Nous sommes dans un monde parallèle, et si c’est une odyssée que vit Henry pour chercher Lucien, elle le mène, tout comme Ulysse avant lui, tout droit dans les enfers grecs. J’ai pensé au Minotaure, également, et, ce qui paraît une influence évidente, à Oliver Twist.

J’aurai aimé, cependant, que l’intrigue soit davantage développée et que la fin soit moins abrupte. C’est un constat que je fais très souvent avec les romans d’Anne Perry, c’est encore plus flagrant lors de ces enquêtes de Noël. Le chemin a déjà été long, il sera encore long pour Lucien, mais nous le quittons trop rapidement après tout ce qu’il vient de vivre.

Advertisements

Une réflexion sur “L’odyssée de Noël d’Anne Perry

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s