N’oubliez pas de tomber amoureuse à Paris de Mademoiselle Peppergreen

Merci aux éditions Mazarine et à Marie pour ce partenariat.

Merci aux auteurs pour leur dédicace.

Présentation de l’éditeur :

Gemma Singer, franco-américaine, vient d’obtenir un diplôme de journaliste à Boston. Elle décroche un poste dans une grande société de production audiovisuelle française. Entre les stars capricieuses et les producteurs télévision farfelus, elle peine à s’adapter. Pourtant, elle tombe bientôt sous le charme de Martin, le présentateur de Lost in music, l’émission sur laquelle elle travaille.

Mon avis :

Il est une phrase que j’entends souvent, concernant la lecture : il faut sortir de sa zone de confort. J’en suis sortie avec ce livre, moi qui lis principalement des romans policiers ou des livres qui sont liés aux guerres, quelles qu’elles soient – comme quoi, le terme « zone de confort » est vraiment différent pour chaque personne.

Je pense que les amateurs de romance, de chick-litt, de télévision et de variété, bref, ceux qui ont aimé Le diable s’habille en Prada – livre que j’ai à peine commencé avant de l’abandonner – ou que la ville de Paris fait rêver (je suis en désaccord avec la phrase finale du livre, mais cela n’engage que moi) aimeront ce livre. La fan de romans policiers que je suis a trouvé cette lecture légère, et davantage écrite pour une lectrice plus jeune, qui peut davantage s’identifier aux déboires de l’héroïne, à ses difficultés à rentrer dans la vie active.  La vie amoureuse de Gemma Singer est quasi-vide, mais je reconnais qu’elle n’a pas vraiment envie de la construire, après une rupture, il y a un temps pour tout. Enfin… jusqu’à un certain point du roman – je ne vais pas tout raconter. Sa vie personnelle, entre maman qui veut la relooker et lui a trouvé son premier job, ses copines très directives, ses collègues qui sont parfois autant d’adversaires, est celle d’une très jeune femme, qui se laisse porter, qui suit le mouvement impulsé par ses amies Marie ou Alexandra plus qu’elle n’impose ses décisions.

Gemma ne le dit pas noir sur blanc, mais peu à peu, à force de se faire rabrouer dans cet univers de strass et de paillettes (à l’image des micros de Maria Carey), elle est stressée et si, parfois, elle ose appuyer son point de vue, elle reste une petite fille face à ceux qui la rabrouent. Bien sûr, je ne dis pas qu’il n’est pas intéressant de voir l’envers du décor des émissions de télévisée qui sont très regardées (mais pas par moi), même si « toute ressemblance avec des situations existantes ou ayant existé ne saurait être que fortuite », cependant le lecteur se rend très vite compte qu’il n’y a plus rien d’artistique dans ces émissions, ou alors vraiment très rarement (cf : Sting et son interprétation de Roxane) mais que le but est d’offrir aux chanteurs tout ce qui peut leur plaire, et au public de leur servir les tubes qu’ils aiment, sans prise de risques. Ou comment servir la soupe avec de bons effets spéciaux, tout en laissant le petit personnel s’en prendre plein la figure.

Ce livre, j’en suis certaine, trouvera son public. Je n’en fais pas vraiment partie.

Publicités

6 réflexions sur “N’oubliez pas de tomber amoureuse à Paris de Mademoiselle Peppergreen

  1. Je ne sors pas souvent de ma « zone de confort » mais pour ce genre de livres, je ne ferais pas l’effort, ce serait insupportable ! Mais comme tu le dis, il y a sûrement un bon public qui l’attend ! 🙂

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s