Le dernier témoin de Songjong Kim

Présentation de l’éditeur :

Confrontée à l’impossibilité de résoudre deux crimes, la police nomme l’inspecteur O Pyôngho, à la dérive depuis la mort accidentelle de sa femme. Il n’en mènera pas moins une enquête rigoureuse, décrite pas à pas, qui le fera remonter, à travers l’histoire de la Corée, à la source commune des deux crimes, que rien ne semblait joindre.

Mon avis:

Ce livre n’est pas un livre facile. En tout cas, il n’est pas un roman policier que l’on peut lire pour se détendre.Le premier personnage que nous rencontrons est un homme qui sort tout juste de prison, où il a passé vingt ans pour meurtre. Meurtre pour lequel il aurait dû être condamné à mort mais qui fut commué en détention à perpétuité, avant sa libération vingt ans plus tard. Meurtre qu’il n’a pas commis, le lecteur peut le comprendre clairement. Et aujourd’hui, cet homme se lance à la recherche de sa femme et de son fils, qu’il n’a pas vu depuis lors.
Nous ne sommes pas de nos jours, nous sommes dans la Corée de la fin des années 70, époque qui semble très éloignée de nous, bien plus que nos propres années 70. La Corée ressent encore durablement les séquelles de la guerre qui l’a déchirée vingt ans plus tôt et il est vraiment très difficile pour nous, occidental, d’imaginer ce que cela a pu être. Ce roman se charge pourtant de nous rappeler des épisodes sanglants, cruels de ces années-là, où la lutte comptait plus que prendre soin de ses proches. Je ne vous parle même pas du sort réservé aux femmes, je manque cruellement de mots pour dire ce qu’elles subissaient. La Corée ne prend pas soin de ses enfants.
Des enfants, l’inspecteur n’en a pas. Veuf, il est à la dérive, non parce qu’il aimait profondément sa femme mais parce qu’il sait qu’il ne l’aimait ni ne l’estimait tant que cela. Consciencieux, il mène son enquête, découvre des faits que certains auraient bien aimé continuer à garder sous silence. Provoquant des réactions en chaîne, pour ne pas dire des catastrophes, l’inspecteur se retrouve dans une situation qu’il n’aurait pu imaginer – et le lecteur non plus.
Le dernier témoin donne une vision sombre et désespérée de la Corée en pleine transition.

RaconteMoiLAsie-300x136

?????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????????

Advertisements

6 réflexions sur “Le dernier témoin de Songjong Kim

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s