L’archange du chaos de Dominique Sylvain

Mon résumé :

Une femme est retrouvé morte. Elle a été torturée. Le groupe mené par Bastien Carat enquête.

Mon avis :

Cette lecture est paradoxale. Autant j’ai pris plaisir à lire ce livre, quasiment d’une traite (et vu le sujet, c’est vraiment paradoxal), autant je me dis que si je me penche trop et me mets à analyser l’intrigue, je risque de ne plus vraiment apprécier.
Là, tout de suite, je pense à Pandemia de Franck Thilliez – mais ce roman avait un plus grand souffle épique. Je pense aussi à des séries télévisées – et là, c’est catastrophique.
Le début de l’intrigue – déjà lu. Les liens entre les membres de l’équipe – le vieux briscard qui a été écarté, la jeune recrue qui rue dans les brancards et cache un lourd passé, le chef de groupe très attaché à sa femme… J’en passe et des meilleures. J’essaierai de ne pas vous parler de certaines péripéties, vraiment tirées par les cheveux. Je ne vous parlerai pas non plus du mobile, qui aurait gagné à être creusé davantage, ni de l’identité du coupable, qui était certes surprenante mais aussi décevante, parce que moyennement crédibles. Et je ne puis m’empêcher de repenser aux fameuses péripéties peu crédibles – les policiers français prennent-ils donc si peu de précautions qu’il est facile de les berner ? Les coïncidences existent, mais celles qui apparaissent dans ce roman, j’ai eu l’impression de les croiser une dizaine de fois, dans des séries télévisées.
J’ai oublié de préciser que les enquêteurs avaient presque autant de problèmes psychologiques que leurs suspects. Cela aussi, c’est inquiétant. Je ne parle pas de troubles dus à ce qu’ils vivent au quotidien (voir sur le sujet l’excellent Burn Out de Didier Fossey, ou les romans d’Olivier Norek), non, je parle de troubles indépendants de leurs professions – ou presque, parce que, pour l’un d’entre eux, nous rencontrons les clichés liés à la profession de policier.
Un dernier regret, même si la lecture reste sympathique : mis à part Bastien Carat et Franka les personnages manquent cruellement de charisme.

moispolar2016-logobelettebannière vle2

Advertisements

18 réflexions sur “L’archange du chaos de Dominique Sylvain

  1. Alors je comprends tout à fait ton point de vue. Lorsque je lis un thriller il faut que ce soit logique, probable; je suis très pointilleuse sur ça. Les trucs tirés par les cheveux (parce que les auteurs ne savent plus comment continuer l’intrigue) ça me gâche complètement la lecture. Et parfois c’est vraiment trop gros, il faut éviter d’analyser pour garder le plaisir; mais j’ai du mal à faire ça. Donc merci pour ton article, au moins tu dis les défauts on sait à quoi s’attendre. Je comprends aussi que tu aies eu du plaisir dans ta lecture malgré de gros bémols 🙂

  2. C’est vrai que les « invraisemblances » dans les polars c’est embêtant, quant aux clichés voilà un genre qui ne se prive pas de nous resservir les mêmes à la première occasion ! Merci, parce que là je passe ! 😆

  3. Pingback: Le mois du polar commence | deslivresetsharon

  4. Pingback: Bilan du mois du polar | deslivresetsharon

  5. Pingback: Challenge Thriller et polar – session 2015-2016, bilan final | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s