L’auteur de ma vie de Claude Arnaud

Présentation de l’éditeur :

Il avait passé sa vie à vouloir être d’autres, à emprunter l’identité de ses frères puis de ceux qu’il aimait. Ayant surmonté la mort de sa mère et le suicide de son aîné, vécu avec un homme puis un autre, il  pensait s’être trouvé. Mais son monde vole en éclats lorsqu’un deuxième frère disparaît en mer et que son père meurt. À tout juste quarante ans, Claude Arnaud devient le patriarche d’une famille de fantômes.
La découverte d’Haïti et l’amour retrouvé, auprès d’une femme, lui permettront de reprendre goût à la vie et d’ordonner enfin, par l’écriture, les morceaux de son existence.
L’histoire de cette renaissance est universelle : elle interroge ce qui, en chacun de nous, subsiste quand tout s’effondre.

Merci à Netgalley et aux éditions Grasset pour ce partenariat.

Mon avis :

Ce livre est un court récit autobiographique, à la fois symbole de naissance et de mort, dans lequel l’auteur revient sur la disparition de ses frères et sur la construction de son identité.
Ce qui domine est véritablement l’analyse, davantage que des confessions impudiques. Il décrit les fluctuations de sa sexualité, au gré de ses amours, sans jamais sombrer dans le trivial. La complexité du désir et des amours suffit amplement. Il s’interroge sur le fait que ni lui ni ses frères n’ont fondé de famille. Il glisse en passant sur le fait que sa mère souhaitait une fille, sans creuse plus avant, peut-être en parle-t-il dans un autre ouvrage.
Si j’ai parlé de symbole de mort et de naissance, c’est parce que Claude Arnaud revient sur le suicide de son frère aîné, sur la disparition de son second frère. Il cherche non pas à s’apitoyer sur leur sort, mais à les rendre vivant à travers les pages de ce livre. Lui-même dut se remettre en question, reconstruire son identité. Ne prenez pas ce livre pour ce qu’il n’est pas, c’est à dire un manuel de « pensée » et autre « philosophie positive » comme il y en a tant. IL raconte sa reconstruction, laissant le temps passé depuis assurer sa consolidation.
Il nous parle aussi des époques qu’il a traversées, des rencontres qu’il a faites, et du devenir douloureux de certains proches (pas seulement ses frères) comme si mai 68 et le désir de changement avaient aussi miné les êtres qui avait vécu cette période et s’étaient imposé trop de changement pour se construire. Vous l’aurez compris, ce livre n’est pas une lecture toujours plaisante, encore moins facile. Cependant, je pense que ceux qui apprécient cet auteur se laisseront tenter.

Challenge-Rentrée-littéraire-janvier-2016-150x134

 

Publicités

4 réflexions sur “L’auteur de ma vie de Claude Arnaud

  1. Il me semble avoir déjà vu cet auteur chez toi mais je ne le connais pas encore ! Je pense que comme toi j’apprécie la pudeur quand on parle de l’intime ! 😉 Moui…bien que tentée, je le note pour une période où j’aurais envie de ce genre de lectures, il faut avoir la tête « libre »…

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s