Autour du soleil de Karine Silla

Présentation de l’éditeur :

Louise quitte tout pour vivre un nouvel amour au Vietnam, en effaçant ceux qu’elle laisse derrière elle. En France, sa fille Marie la croit morte. Karine Silla poursuit son exploration des secrets de famille au prisme de la conciliation, parfois impossible, entre maternité et féminité.
Un jour de pluie, Louise rencontre un homme dans un train. En quelques minutes, la jeune femme décide de quitter sa vie raisonnable pour cet inconnu qui lui parle de son pays, le Vietnam ; son bonheur la contamine et l’emporte. Au milieu des immenses étendues vertes et marécageuses, elle découvre l’amour, la jouissance, la joie, et enfante un fils. En partant, Louise a laissé derrière elle un mari, épousé parce qu’elle n’a jamais su dire non, et et une fille, Marie, avec qui elle n’a jamais su faire. Malgré la certitude d’avoir fait le bon choix, le secret de Louise envahit peu à peu sa vie et celle de Marie, qui la croit morte et grandit sur un mensonge. Jusqu’à ce que tout vole en éclats.

Mon avis :

Il n’est pas forcément facile de parler de ce roman, puisqu’il repose avant tout sur des non-dits et sur des transmissions pas ou mal effectuées. Il comporte d’ailleurs peu de dialogues, et encore, surtout dans les deux dernières parties du roman. Ceux-ci sont rarement là pour dire les choses importantes. Joutes verbales et intellectuelles, les paroles osent rarement révéler les sentiments, voire les douleurs des personnages. Est-ce parce que les personnages ont appris à s’oublier pour le bonheur de l’autre ? Est-ce parce qu’à force de retenir des secrets, les personnages vivent avec la crainte de trop en dire ? Il est finalement peu question de mensonges : on ne peut guère mentir quand on parle peu.
Mais revenons à ces personnages que je ne vous ai pas présentés. Le livre se divise en trois parties : Louise, Marie et Jean. Louise est la mère de Marie, qu’elle abandonna enfant. Dans la seconde partie, nous retrouvons Marie, qui a construit sa vie : un bon métier, un bon mari, deux filles, elle voulait être une bonne mère et est sûre d’y être parvenue. Des vacances chez le mentor de Samuel, son mari, créent le lien avec la troisième partie : Jean est le fils biologique de ce mentor, alors que Samuel est le fils spirituel, préféré.
La filiation est l’un des thèmes central de ce roman, qui pose des questions et a l’intelligence de laisser le lecteur y répondre. Comment être mère quand on ne l’a pas souhaité, ou quand on a été privé d’affection maternelle ? Être parent, et seulement parent, est-ce une fin en soi ? Faut-il choisir entre être parents et être en couple ? Comment parvenir à être les deux ? Et l’amour, dans tout cela ? Filial, maternel, amour conjugal… Fait-il s’oublier soi-même pour former un couple – et lequel sacrifie-on dans ce cas ? Il semble presque impossible de concilier plusieurs affections à la fois. Il semble aussi impossible de réaliser ses rêves, encore moins ceux des autres, et l’horizon dans lequel évoluent les personnages semble parfois très étriqué.
Autour du soleil , malgré un titre lumineux, est un roman sombre et mélancolique, non dénué d’amertume.

Challenge-Rentrée-littéraire-janvier-2016-150x134

Advertisements

8 réflexions sur “Autour du soleil de Karine Silla

  1. En même temps quand on est une « people » qui a eu une fille avec Depardieu et 3 autres enfants avec (le beau) Vincent Perez, on a peut-être du mal à s’y retrouver et les non-dits et autres amertumes dûes aux familles décomposées plutôt que recomposées ne doivent pas manquer non plus… ça ne m’intéresse que très moyennement même si elle a eu le bon goût d’en faire un roman plutôt qu’une énième « autofiction » sur les secrets de famille…

  2. Pingback: Autour du Soleil | Ma collection de livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s