L’ogre au pull rose griotte de Marion Brunet.

Mon résumé :

Nous retrouvons les personnages de l’ogre au pull vert moutarde – et l’ogre en question, dont le pull changera de couleur en des circonstances que tu découvriras, cher lecteur, si tu ouvres ce livre. Abdou, Yoan et leur amie Linda dite « La Boule » se lancent en effet à l’aventure pour le retrouver. Mais pour quelles raisons ? Aurait-il trahi son serment ?

Mon avis :

J’avais dit du premier tome :  Ce livre est-il drôle ? Non, pas vraiment. Ce livre est-il réussi ? Oui, complètement. Pour ce second tome, la réussite est toujours là, la drôlerie en plus.

La vie au foyer semble plus paisible pour les personnages principaux. Si les difficultés sont toujours là, elles tiennent au fait qu’ils sont des enfants placés, dont l’administration essaie tant bien que mal de leur permettre de renouer les liens avec leur famille. Jamais facile, et Linda peut en témoigner, elle qui ne s’entend pas avec son dernier beau-père en date. C’est pour régler ce  « problème » qu’elle souhaite retrouver l’ogre, avec la complicité de ses deux amis. Ils ne vont tout de même pas la laisser seule, non ? Puis, les fugues, dans un foyer, semblent être tristement monnaie courante.

Les aventures vont alors se succéder à un rythme effréné -même si les moyens de locomotion utilisés ne sont pas forcément très rapides. Le lecteur va de surprise en surprise. Certaines sont drôles, d’autres émouvantes, et montrent bien la difficulté d’être un enfant que ses parents n’ont jamais accepté. Les enfants, d’ailleurs, ne sont pas les seuls à être ainsi délaissés, ignorés. Prenez Janine, par exemple, qui a traversé l’Inde en stop à vingt ans : ses enfants connaissent tellement bien ses goûts qu’ils lui ont offert un napperon à Noël. Gentils, non ? Après cela, il ne faut pas s’étonner si elle est tombée sous le charme d’un ogre et partie à l’aventure avec lui. On peut être à croquer à tout âge.

N’allez pas croire, cependant, que nous ne soyons pas en face d’un livre de littérature jeunesse ! Nous avons une authentique morale à la fin. Certes, elle est dite par une sorcière, mais elle a une très grande valeur, pour les petits et pour les grands :

– Fais exactement ce que tu as envie de faire dans la vie, petit humain. Tu finiras moins bête que la moyenne.

challenge jeunesse101223565

Advertisements

8 réflexions sur “L’ogre au pull rose griotte de Marion Brunet.

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 3 | Muti et ses livres

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 4 – Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 5 – Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 6 – Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #5] Bilan 7 – Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s