Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

Mon résumé :

Pellegrino Artusi et ses deux chats pensaient passer un séjour des plus reposants, répondant à l’invitation du baron  de Roccapendente. Hélas, tout ne se passe pas vraiment comme prévu.

Mon avis :

Dire qu’hier encore, en arrivant dans ce manoir, je me figurais y trouver la paix et la tranquilité, il y a de quoi se traiter de couillon.

Cet extrait du journal de Pellegrino Artusi donne le ton ! Pellegrino est un homme absolument charmant, pourtant. Inspiré par un personnage historique, auteur du premier livre de recettes italiennes, Pellegrino ne se déplace pas sans ses deux chats, qui auront, je vous rassure LEUR scène dans ce roman. Il est venu à Roccapendente en toute honnêteté : ne cherchait-il pas simplement dix jours de repos et de nouvelles recettes de cuisine ? S’il aura les unes, pour l’autre, c’est raté ; à peine a-t-il eu le temps de dîner et de goûter une nuit réparatrice que le majordome – oui, le majordome, celui qui est d’habitude le coupable idéal, celui que l’on ne remarque pas (même si, dans son cas, il était particulièrement bavard) – est passé de vie à trépas, et pas de manière très naturelle. A moins qu’il n’ait eu la gentilesse de s’empoisonner tout seul, ce qui est fort peu probable.

Ah ! Qu’elle est jolie, la réunification italienne ! Elle a eu lieu vingt ans plus tôt, et si Pellegrino Artusi en est ravi, s’il a même milité en ses jeunes années pour elle, ce n’est pas, mais alors pas du tout le cas de ses hôtes, qui sont tranquillement restés à l’époque de l’ancienne régime, celle où ils avaient droit de justice sur leur terre, et surtout, le droit d’ignorer superbement, voire de mépriser ceux qui les entouraient. Lire, à ce sujet, cette joute verbale entre l’héritier en titre et le médecin :

– Mais arrêtez donc d’employer des grands mots, espèce de charlatan que vous êtes ! intervint Lapo avec sa courtoisie habituelle. Vous n’êtes qu’un fils de berger, c’est nous qui avons payé vos études pour que vous deveniez le minable petit docteur que vous êtes. Sans nous, à l’heure qu’il est, vous en seriez encore à enculer les chèvres. Vous devriez montrer du respect envers eux qui vous ont sorti de la fange.
Le baron regarda son fils comme s’il était soudain devenu phosphorescent.
Sans perdre son calme, le docteur répondit :
– Avec tout le respect que je vous dois, monsieur Lapo; ce sont mes études que vous avez payées, pas moi. Moi, en tant qu’être humain, je ne suis pas à vendre et mes prestations peuvent être rémunérées, non achetées.

Vous comprendrez aisément que l’enquête pose alors quelques soucis pour eux, même si, aux yeux du fils aîné (ce cher Lapo, toujours), le coupable est tout trouvé ! Il a des moustaches invraisemblables, il cuisine, ce qui n’est pas vraiment une tache masculine, n’est-ce pas ? Il n’est pas marié, il ne l’a même jamais été, et il a des lectures indignes d’une personne de qualité (des romans policiers ! Un certain Holmes, aidé de Watson, enquêtent, bref, vraiment des livres véritablement illisibles). Heureusement, l’Italie a été réunifiée – le médecin et le délégué à la sécurité publique ont très envie de faire toute la lumière sur ce qui est arrivé, malgré les rebuffades nombreuses qu’ils subissent- ou plutôt à cause d’elles.

J’ajouterai un dernier point, qui rend vraiment cette lecture plaisante : la présence d’un narrateur contemporain, qui glisse des parallèles entre le récit policier historique et ce qui se serait passé si l’action s’était déroulée de nos jours, sans oublier quelques clins d’oeil à la littérature sentimentale du XIXe (on n’a pas encore inventé les benzodiazépines) et des répliques irrévérencieuses (Dignité à roulettes).

bannière vle2ThrillerPolar-PatiVore3100396432

 

Publicités

8 réflexions sur “Le mystère de Roccapendente de Marco Malvaldi

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s