La marque du fleuve de Patricia Briggs

couv13573298Présentation de l’éditeur :

Avec toutes leurs responsabilités, Mercy et Adam n’ont pas une minute à eux. Alors quand ils parviennent enfin à prendre quelques jours de vacances dans ce charmant camping au bord de la Columbia, ils n’ont qu’une idée en tête : être au calme et ensemble.Mais le repos est de courte durée pour les amoureux, car une menace rôde dans les eaux troubles du fleuve et Mercy est la seule à pouvoir la contrer.

744801223Mon avis :

Les héros ont parfois besoin de vacances – mais les vacances des héros ne sont racontées que s’il se passe des événements hors de l’ordinaire lors de celles-ci. A vrai dire, je connais peu de héros qui aient vraiment pu profiter de congés bien mérités. D’ailleurs, avant de partir, Mercy a tenté de remettre sur pied son ami vampire Stefan, plus que mal remis des aventures qu’il a vécues dans le quatrième tome. Même les vampires ont du vague à l’âme qu’ils sont censés ne plus avoir.

Les vacances avaient pourtant commencé… mais pas vraiment bien. Adam est un Alpha, un vrai – bref, un macho des années 50 – et a encore plus de mal avec le caractère de Mercy, surtout maintenant qu’ils sont unis. Le lieu où ils sont en vacances devaient être tranquilles, si ce n’est qu’un incident grave vient tout juste de se produire, et que Mercy a mis la main à la pâte – ou plutôt, la patte dans le fleuve.

Ce n’est que le début d’une intrigue qui, à nouveau, oppose le monde des faes au monde des hommes- et des loups garous. Nous sommes à la fois face à des contes de fées revisités, et à la résurgence de légendes anciennes. On oublie trop souvent qu’ils finissent rarement bien. Bien sûr, on pourrait toujours se dire que nous sommes dans une série de livres, et qu’il y a fort peu de chance que Mercy ne passe de vie à trépas. Elle n’est pas le seul personnage de l’histoire, et rares sont ceux qui l’entourent qui ne soient pas attachants, à des degrés divers.

Pas de repos dans ce tome, vous l’aurez compris, mais de très nombreux rebondissements, pas vraiment sécurisants. Mercy aura-t-elle un jour la chance de savourer son union avec Adam ? J’en doute.

Publicités

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s