Thé, café et chocolat – musée Cognacq-Jay

Jeudi 13 août, je suis allée à Paris. Je me suis rendue au Musée Cognac-Jay, situé dans une rue qui m’a fait penser aux romans de Claude Izner.

IMG_20150813_114116Je voulais absolument voir l’exposition Thé, café ou chocolat qui s’y tient jusqu’au 27 septembre, et je n’ai pas été déçue.  Je vous fais partager les photos que j’ai pu prendre (elles sont autorisées, sans flash).

Le thé, le café, le chocolat sont des produits de luxe, importés. Ils firent fureur mais aussi entraînèrent des conflits. Etait-ce si bon pour la santé d’en boire ? Quelles étaient les vertus de ces boissons ? La Palatine, dans sa correspondance, affirmait ne déjeuner que d’une tartine beurrée, et ne pas vouloir boire de café. De façon plus prosaïque, les corporations se demandaient laquelle d’entre elle allaient régir la vente de ses produits – les limonadiers avaient le monopole pour les boissons, les premiers restaurateurs venaient à peine d’ouvrir leurs établissements.

Le café s’est imposé, et des « cafés » ont ouvert, où l’on pouvait parler politique et/ou littérateur. Au quotidien, c’était le café laité qui était préféré (et qui est encore bu de nos jours par beaucoup de français au petit déjeuner). Le thé, le chocolat, permettent de faire une pause dans l’après-midi. Ci-dessous, le nécessaire offert par Louis XV à la reine après la naissance du dauphin :

IMG_20150813_110542

Les peintures montrent les nobles en train de boire du chocolat : certains, d’ailleurs, renoncent à la présence de serviteur pour bien montrer que c’est un moment intime. Parfois, ce sont des bourgeois qui se font représenter en train de boire leur chocolat, pour montrer ainsi leur aisance.

La famille du duc de Penthièvre est représentée en train de boire son chocolat, et chaque membre de la famille adopte une posture différente. Madame du Barry  est représentée en train de boire du chocolat, entourée d’objets offert par le roi, servi par un esclave indien offert par le roi.

L’esclavage, point aussi évoqué lors de cette exposition : sur l’île Bourbon, où fut planté du café provenant de Moka, au Yemen, vivaient 37000 esclaves  – pour 47 000 habitants.

Voici un autre service :

IMG_20150813_110605Je n’ai garde d’oublier d’autres théières :

IMG_20150813_111544Si vous allez à Paris, n’hésitez pas à vous rendre à cette exposition et à visiter ce musée peu connu.

Publicités

13 réflexions sur “Thé, café et chocolat – musée Cognacq-Jay

  1. rooh que je suis jalouse… Dans mon coin de Haute Marne il y a de moins en moins de trains pour nous rendre à Paris et puis les tarifs sont prohibitifs. Mais je vais peut-être faire un tour pour les journées du patrilmoine… Merci de ton partage
    avec le sourire

  2. Merci pour le partage, Sharon 🙂 Je bois les trois mais à des heures et à des occasions différentes, en tout cas le chocolat chaud uniquement quand il fait froid alors que café et thé, c’est toute l’année 😉 Bonne semaine.

  3. Pingback: Moules à la marinière | Thé, lectures et macarons

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s