Sur le sentier de la guerre de Goscinny et Uderzo.

Mon résumé :

Oumpah-Pah a retrouvé les siens, et HUbert de la Pâte Feuilleté jouit d’un repos bien mérité à Fort-Petit. Tout irait pour le mieux dans le meilleur des mondes si les Pieds-PLats, ennemis héréditaires des shavashavah, n’avaient attaqué Oumpah-Pah. Qui déterrera la hache de guerre ?

Mon avis :

Seconde aventure de l’indien Oumpah-Pah (sur cinq), sur le sentier de la guerre nous montre la vie quotidienne de ce sympathique guerrier, capable de s’endormir n’importe où et de prendre son petit déjeuner au lit – pour gagner du temps. Il nous montre également ses talents de chanteur, talents qui semblent être partagés par bon nombre d’indiens.

Ce sont à de joyeuses aventures que nous convient ce personnage et son ami Double-Scalp, alias Hubert de la Pâte Feuilletée. Les retrouvailles entre les deux amis seront joyeuses et mouvementées. Les quiproquos seront de plus très nombreux, jouant sur les différents modes de communication. Il n’est déjà pas facile de se comprendre en parlant, il l’est moins encore en envoyant des signaux de fumées ! Même à l’usage, une langue unique est soumise à des variantes : il y a un fossé entre le langage de cours du dirigeant de Fort-Petit, truffé d’imparfait et de plus-que-parfait du subjonctif et de l’accent fort coloré d’Old Bully. Ne parlons pas non plus des procédures très codifiées pour déclarer la guerre, ou pour conclure la paix : tout doit être respecté, et tant pis si cela prend du temps, à mi-chemin entre tradition et future bureaucratie moderne.

S’il est une tradition qui est bien respectée et qui perdurera, c’est bien le banquet final, même si Fort-Petit n’est pas encore un irréductible village gaulois.

Publicités

13 réflexions sur “Sur le sentier de la guerre de Goscinny et Uderzo.

      • Et oui, Hubert a tous les dons.
        Je ne résiste pas au plaisir de chanter, en même temps qu’Oumpah-Pah :
        – Ah, le pemmican blanc
        Qu’on mange sous les tipis
        Quand les squaws sont belles
        du côté d’Minishoshe

      • Pas l’habitude nous non plus, mais on manque de pluie, les terres sont sèches, l’herbe ne pousse pas. Avantage : une de mes deux biques n’aura pas à faire de régime cette été, elle ne risque pas de grossir démesurément !!

      • Les poneys, quand ils mangent trop, on des problèmes de santé et retrouver ma jument couchée dans le pré, pouvoir m’asseoir dessus sans qu’elle ne sache bouger, ça fait mal au coeur !

      • Je me doute que cela fait mal au coeur. J’espère qu’elle s’est remise. Cela ne nous ait jamais arrivé de la retrouver ainsi, et je croise les doigts pour que cela n’arrive pas ! Mais si je compare avec l’année précédente, elle est vraiment plus maigre.
        La dernière indigestion d’Urgente remonte au siècle dernier, vers 1995 – des personnes bien intentionnées qui lui donnaient du pain en plus de ce que nous lui donnions. Nous avons donc donner de gentilles mais fermes explications.

      • Dans mon ancien village, quand tu dis aux gens qu’il ne faut pas soigner les animaux qui ne leur appartiennent pas (parce que ça se fait pas, et parce que c’est interdit en plus), ils comprennent pas… mais c’est juste du pain ! Oui, mais pas de pain, même sec, et pas de sucres, et la carotte, c’est en récompense, pas « comme ça ». Et quand ton maréchal-ferrant et ton véto te disent « à la diète sinon, c’est pour le grappin du camion », les gens ne comprennent pas, c’est pas gentil de mettre un cheval au régime, c’est mal ! Mais quand elle mange trop et qu’elle te fait un coup de sang, c’est pas eux qui tiennent le seau à côté de son encolure pendant que le véto fait couler 10L de sang !! C’est pas eux qui paient les ferrures orthopédiques afin que l’os du pied qui a basculé se remette bien… ils ne savent rien mais se mêlent de tout !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s