La cité de verre de Cassandra Clare

couv28277882Présentation de l’éditeur :

La lutte entre le bien et le mal se poursuit. Valentin rassemble son armée pour éradiquer la lignée des Chasseurs d’Ombres. Clary se rend dans la Citée de Verre afin de sauver sa mère et découvrir son passé. S’introduire dans la Cité sans l’autorisation de l’Enclave n’est pas sans danger…

Mon avis :

Bonjour et bienvenu, vous êtes ici à la réunion des pères qui ont des petits soucis avec leur progéniture. Je vous demande d’accueillir chaleureusement notre nouveau membre : Valentin !
– Bonjour Valentin (en choeur).
– Alors, Valentin, expose-nous tes soucis.
– Ils sont malheureusement d’une simplicité confondante. Je voulais sauver le monde, en démolissant au passage quelques personnes qui s’opposaient à mes grandioses projets, et en remettant un peu d’ordre chez des personnes qui s’étaient vraiment, mais alors vraiment écarter de la norme, je veux parler, par exemple, des loups-garous, des elfes, et autres vampires. Je vous passe mes problèmes de couple : j’ai toujours été fidèle à ma femme, je n’ai aimé qu’elle et quand je la retrouve presque vingt ans plus tard, elle avale une potion qui l’endort pour une durée illimitée. Quant à notre fille, n’en parlons pas : elle a un vampire comme animal de compagnie. Je ne vous parlerai pas non plus de mon fils, brillant mais… Non, franchement, je n’en parlerai pas.

Et oui, le plan de Valentin est sur le point d’aboutir. Il faut dire qu’il aura tisser lentement, patiemment ses pièges, créé des réseaux au sein des chasseurs d’ombre (qui a dit que le cercle était définitivement mort ?). Je lui reconnais au moins la qualité d’aller jusqu’au bout de ce qu’il a entrepris, que ce soit de manière bénéfique ou néfaste. Il a aussi bénéficié des qualités de l’Enclave : une immense confiance en eux, et, il faut bien le dire, une incroyable naïveté. A la place de tous ces chasseurs d’ombre réunis dans leur cité, j’aurai été beaucoup plus méfiante, et pas nécessaire face aux loups-garous et autres vampires qui sont venus faire de petites incursions. Oui, les règles pour rentrer dans la cité sont très très strictes. Personne ne semble avoir eu l’idée que contourner les règles, les tordre et les distordre, c’était un peu le quotidien, pour Valentin ? Et bien non.

Sur ce point, Clary est bien la fille de son père, puisqu’elle ne tient aucun compte des règles qui lui sont posées. Elle ne les enfreint pas, elle fonce. Elle ne connaît que peu de choses de ce monde dans lequel elle évolue, elle ne vit pas avec les mêmes peurs, bien qu’elle ait déjà eu largement de quoi s’angoisser depuis que sa vie a croisé celle de Jace. Etre blessé, mourir jeune, perdre des proches ce sont des événements auxquels les chasseurs d’ombre s’attendent. Et certains font bien sentir à la jeune fille qu’elle n’a pas encore de proches véritables dans ce monde.

Les amateurs de combat pourront être déçus… après tout, ils ne sont pas si nombreux. Cependant, la tonalité du livre, les faits rapportés sont nettement plus évocateurs, plus cruels aussi que dans la majorité des livres jeunesse. Les guerres, même entre créatures féériques, n’épargnent personne, surtout pas les plus faibles – surtout pas ceux qui sont identifiés comme étant les points faibles de quelqu’un.

Tout semble se terminer dans ce livre. Et si tout ne faisait que commencer ?

Publicités

Une réflexion sur “La cité de verre de Cassandra Clare

  1. Pingback: Challenge Jeunesse et young adult #5 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s