Emily et la porte enchantée d’Holly Webb

Mon résumé :

Emily est une petite fille de dix ans, très ordinaire. Elle a deux soeurs aînées, des jumelles, Lark et Lory, et un petit frère, Robin. Elle se sent un peu à part dans sa famille, différente physiquement, différente aussi du point de vue des résultats scolaires et de la créativité. Ce sont des choses qui arrivent, pense-t-elle. Et si rien n’était aussi simple ?

10694885_10204618827169323_918588559_n

Mon avis :

J’aime beaucoup les romans d’Holly Webb, que ce soit Rose, Lily, ou Maisie. Voici une quatrième héroïne : Emily (à croire que l’auteur aime les prénoms en i). Au début du roman, tout semble pourtant très ordinaire : Emily appartient à une famille d’artiste, certes, mais une famille aimante, qui vit dans un joyeux bazar, sans pour autant négliger les siens. Emily a d’ailleurs développé un don certain pour la cuisine, et surtout pour la pâtisserie, puisqu’aucun autre membre de sa famille ne semble passionné par le sujet. Elle a une meilleure amie, Rachel, dont les parents sont divorcés, et qui envie son bonheur d’avoir des frère et soeurs, même s’ils sont très différents d’elle et ont tous des noms liés aux oiseaux (Alouette, Lori et Rouge-gorge en français).

Oui, Emily se pose des questions – même si elle pense qu’après tout, elle peut être différente tout en faisant partie de la famille. Elle assiste également à des phénomènes bizarres, comme des portes qui changent de couleur, des éléments qui se déplacent, voire son petit frère qui semble se téléporter. Imagination trop grande ? Effet d’optique ? Emily se passionne pour les contes de fées, les véritables, pas les versions édulcorées dues aux adaptations américaines, même si le happy end est absent et que les croyances véhiculées ressemblent furieusement à celles qui avaient cours dans les campagnes, au XXe siècle.

Premier tome d’une série qui en comportera sûrement quatre, comme les autres sagas de l’auteur, je trouve cependant celui-ci plutôt court. A peine le lecteur a-t-il découvert le secret caché par cette famille qu’Emily est propulsée dans une aventure qui trouve son dénouement assez rapidement. Bien sûr, suffisamment de pistes sont ouvertes, de points ne sont pas éclaircis pour permettre d’autres aventures, mais je suis restée tout de même sur ma faim. Sans doute faut-il avoir huit ou neuf ans pour apprécier pleinement cette lecture.

challenge-sherlock-running_wallpaper_a-year-in-england-ok

Publicités

7 réflexions sur “Emily et la porte enchantée d’Holly Webb

  1. J’aime bien Holly Webb, j’ai lu les 2 Maisie publiés chez Flammarion et je suis en train de lire la série Rose, ce volume-ci est à la médiathèque, je l’emprunterai sûrement !

  2. Pingback: A year in England – Récapitulatif | Plaisirs à cultiver

  3. Pingback: Challenge Jeunesse et young adult #5 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s