Northanger abbey de Jane Austen

couv52413723Résumé de l’intrigue :

Une jeune provinciale de bonne famille est envoyée à Bath, prendre les eaux, pour faire son apprentissage du monde et des intermittences du coeur.

Mon avis :

Ce roman n’est pas celui de Jane Austen dont on parle le plus, même si Val McDermid en a fait une adaptation moderne et totalement ratée. En effet, si elle a respecté point par point le déroulé de l’intrigue, ce qui faisait l’intérêt de ce roman en 1817 est totalement passé à la trappe deux siècle plus tard.

Mais revenons à Catherine Morland : elle est une jeune fille des années 1800, un peu moins gâtée que les autres. Elle n’a aucun talent particulier, plutôt même de grosses difficultés. Sa mère, qui enchaîne les grossesses, n’a pas le temps de s’occuper de ses aînés. Catherine n’est guère sortie de son village – elle ne s’y ennuie pas, attention ! – aussi quand Mr et Mrs Allen l’invitent à les accompagner à Bath, les parents de la jeune fille donnent leur accord. Et voici la jeune fille, ignorante des usages du monde, et son chaperon, pas très futée, au prise avec des jeunes gens très habitués au badinage.

En effet, Catherine n’imagine pas que l’on puisse parler pour ne rien dire. Elle n’imagine pas non plus qu’on puisse mentir, enjoliver la réalité, ou faire passer des considérations matérielles avant les sentiments ou le devoir. Et si son frère se fiance avec Isabelle, avec laquelle Catherine, partageant son goût pour les romans gothique, est devenue amie, elle ne comprend pas que le langage à double sens de la fiancée, se plaignant de manière à peine déguisée du peu que Mr Morland peut donner aux fiancés, ou du fait qu’elle se distrait bien plus maintenant qu’elle est fiancée qu’avant. Tout ceci occupe la première partie du roman et ce n’est qu’après que le lecteur parvient à Northanger Abbey, rêve absolue pour une jeune femme admiratrice de romans gothiques comme Catherine. Et la catastrophe est proche : tout le monde n’est pas aussi rêveur, aussi imaginatif qu’elle.

Northanger abbey n’est pas le roman que je conseillerai pour découvrir Jane Austen. En revanche, il est à découvrir absolument pour tous ceux qui veulent lire une défense en bonne et due forme du roman et de ses qualités, ainsi que pour les amateurs de littérature gothique.

4264735417

Publicités

19 réflexions sur “Northanger abbey de Jane Austen

  1. Pingback: Billet récapitulatif du mois anglais 2015 | Plaisirs à cultiver

  2. « prendre les eaux »… je connaissais « perdre les eaux » mais pas les prendre… 😆

    Je pense qu’il se trouve quelque part au fond de ma gigantesque PAL monstrueuse… mais où ???

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s