Archive | 20 avril 2015

La flèche noire de Peyo

Mon résumé :

Le soleil vient de se lever…. et Pirluit n’est pas encore réveillé. Johan se charge de le faire. Las ! C’est le comte de Treville que Johan a réveillé par accident. Celui-ci dormait dans le lit de Pirluit, où celui-ci l’avait conduit après l’avoir surpris en pleine crise…. en pleine crise de somnambulisme. Oui, cela fait un peu désordre et Pirluit savait bien que Johan allait venir le réveiller. Farceur, le petit blondinet ? Oui, mais l’heure est grave. Les marchands qui avaient régalé la veille le château et ses hôtes ont été attaqués, dévalisés. Qui sont ces brigands ? Pire : de nouvelles attaques ont lieu dans la région. Qui pourra les faire cesser ?

Mon avis :

Cette série a été éclipsée, n’ayons pas peur de le dire, par les personnages secondaires qu’elle a fait naître : les schtroumpfs. Il n’est point encore question d’eux ici, mais de Johan, jeune page qui veut devenir chevalier, et de Pirlouit, qui se veut ménestrel du roi mais chante et joue archi-faux.

Bien sûr, ce moyen-âge est idyllique. Il y a des brigands, certes, qui volent sans tuer ceux qu’ils détroussent. Il peut leur arriver de les blesser (on ne fait pas d’omelette sans casser les oeufs), sans jamais les estropier : nous sommes dans une bande dessinée pour la jeunesse, ne l’oublions pas. Johan, et surtout Pirlouit ont suffisamment de chance et de courage (les deux sont utiles) pour se lancer sur la piste des brigands, déjouer leur tour et surtout, démasquer le traître qui sévit au château. Il devient dès lors bien mystérieux, ce château, qui semble dissimuler un passage secret… en plus d’un chevalier somnambule. Le comte de Tréville n’a vraiment pas de chance.

Drôle, enlevé, empli de rebondissement, cette bande dessinée aux couleurs vives est à mettre entre toutes les mains.

101223565mois-belge-logo-folon-redstar-38-gras-blanc-ombre-orange-1-sans-bord