Première neige sur le mont Fuji de Yasunari Kawabata

Présentation de l’éditeur :

Première neige sur le mont Fuji est une anthologie de six nouvelles inédites réunies par la traductrice et spécialiste de Kawabata.  Cécile Sakai, qui les a choisies pour montrer toute la palette des qualités littéraires de l auteur. Quatre d entre elles sont tirées d un recueil de textes compilés par l auteur lui-même.

Mon avis :

Il est bon de découvrir de nouveaux auteurs, il est bon de se confronter à un genre littéraire (la nouvelle) dont les codes changent selon les cultures. Six nouvelles composent ce recueil, et si je m’en tiens à la définition que je serine année après année à mes élèves, il s’agit bien d’un genre court, avec peu de personnages, et peu de description. « Une seule intrigue » dit notre culture occidentale. Je parlerai plutôt ici de moments de vie, sans qu’ils se terminent par une chute. Ce sont les émotions ce sont les sensations qui dominent – et les souvenirs aussi. Ici, un couple d’amoureux, séparé par la guerre, se retrouve des années plus tard (« Première neige sur le Mont Fuji »). Là, un homme retourne dans son village natal (« Terre natale »). Ici encore, un écrivain rend visite à un autre écrivain, qui ne peut plus ni parler, ni écrire. Les morts prennent place dans le récit, et même, parfois, le fantôme de ce que l’on a été. L’amour est rarement un apaisement, le souvenir des morts est douleur. Mis à part dans la nouvelle « La jeune fille et son odeur », l’apaisement domine – à ne pas confondre avec la résignation. Les nouvelles, par leur forme inachevée, invitent le lecteur à poursuivre, dans l’imaginaire, le destin de ces personnages, ou à vous laisser accompagner par le parfum de toutes ses brèves rencontres.

logo-challenge-c3a9crivains-japonais

Publicités

14 réflexions sur “Première neige sur le mont Fuji de Yasunari Kawabata

  1. J’adore Kawabata, j’ai pas mal de nouvelles en littérature japonaise, il faut que je cherche dans mes piles ! Il me semble avoir lu celui-ci ou alors je confonds avec un autre titre mais en ayant lu pas mal de cet auteur, c’est possible ! 😉

  2. Je confonds avec « Pays de neige », bien antérieur et en visitant sa biblio, j’ai lu (mais j’aimerais relire c’était pendant mes études chinois-japonais) :Tristesse et beauté, Les servantes d’auberge (des nouvelles il me semble) et Nuée d’oiseaux blancs ! A relire…

  3. Cela fait bien longtemps que je n’ai pas ouvert un Kawabata. Alors que les premières fleurs apparaissent aux abords du Mont Fuji, c’est peut-être un signe. Oui, il faudrait que je m’y remettes, relire les anciens ou ceux que je n’ai pas encore lu. Pour une lecture apaisante.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s