Talgo de Vassilis Alexakis

tous les livres sur Babelio.com

Présentation de l’éditeur :

Éléni, une jeune Athénienne, évoque la fin de sa liaison avec Grigoris – un Grec installé à Paris -, leur première rencontre, leurs retrouvailles à Barcelone, puis encore cette rupture dont elle ne parvient pas à guérir. Le veut-elle vraiment ?  » Ma souffrance est le dernier lien qui subsiste entre nous.  » écrit-elle.

Mon avis :

Il est difficile de classer ce roman, ce qui fait son charme. Roman épistolaire ? Jamais Eleni ne fera lire à son ancien amant la longue lettre, très vite transformée en manuscrit, qu’elle lui destine. Roman d’amour ? Il est celui d’une femme qui aime toujours son amant, alors qu’il a choisi la rupture, et pas de la manière la plus élégante qui soit (envoyer une lettre est toujours plus facile qu’un affrontement). Roman sur la Grèce ? Elle est toujours là, bien présente, même si le titre du livre est une allusion au train de nuit qui emmène Eleni vers Barcelone, vers son amant pour quelques jours avec lui. Eleni écrit à l’homme qu’elle aime pour combler le vide de sa vie et revivre leur histoire en l’écrivant. Ni son mari Kostas, ni son fils, ni son art (elle est danseuse) ne parviennent à combler ce vide.

A travers le souvenir de cet amour, et le rêve d’une quatrième partie possible, comme un soulagement puisqu’il signifierait la poursuite de  leur histoire, Eleni raconte son histoire, sa jeunesse, son art et son parcours amoureux, d’un mariage à l’autre. Elle raconte aussi l’histoire de la Grèce, la dictature de la junte militaire, les conséquences pour ceux qui ne la soutiennent pas ouvertement. Elle raconte aussi l’histoire de son amant, qui a choisi une voie plus radicale (comme l’auteur) en quittant son pays pour la France. Il aurait pu revenir en Grèce, y poursuivre sa carrière universitaire. Pour son bien, le bien de ses enfants, de bien de son couple (sa femme, Françoise la bien nommée, n’a jamais appris le grec), le bien de sa carrière, il a choisi de rester en France et de prendre la nationalité française. Il voyage cependant beaucoup : la vie d’universitaire reconnue a ses avantages.

Le triangle amoureux mari/femme/maîtresse est plus complexe ici. Le mari d’Eleni sait, il a la pudeur de ne rien reprocher à sa femme, de souffrir en silence – et si j’ose dire, en privé. Françoise, l’épouse de Gregori, est plus explosive, plus prompte à soupçonner cette jeune danseuse grecque qui téléphone à toute heure du jour et de la nuit. Et Gregori ? Il est le seul, finalement, dont le lecteur n’aura pas les pensées, ni les sentiments en ce qui concerne son histoire. Il a choisi la facilité en prenant une femme amoureuse comme maîtresse, il la choisit encore en rompant (au profit d’une femme plus discrète ? Lui est inapte, par contre, à brouiller les pistes).

Talgo est un roman apaisé sur une histoire d’amour qui n’est plus. Il nous parle aussi de la Grèce, sur le point d’entrer dans la CEE, et de la corruption qui régnait déjà dans le pays.

101223565

 

Publicités

11 réflexions sur “Talgo de Vassilis Alexakis

    • Je l’ai lu parce qu’il était court (95 pages) et j’avais envie d’approfondir ma découverte de la littérature grecque.
      Sinon, je n’ai pas très envie de lire dans l’immédiat un autre livre de cet auteur.

  1. « La corruption qui régnait »…je pense qu’elle n’a jamais cessé de régner !!! Tu es en pleine tragédie grecque en ce moment !!! Une autre époque que celle dont tu parlais récemment ! Une histoire qui pourrait me tenter quand j’aurais un vide significatif dans ma PAL, autrement dit ce n’est pas pour demain !: 😆

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s