Le week-end d’un scénariste

c3a9critoire-vanishingintoclouds3Les mots à placer sont Question, inattendu, merci, gâteau, méditer, souplesse, culot, surprise, hasard, décision, inspiration, trouver, hypocrite, goéland, bataille, réflexion, objectif, tourbillonner, turban, tison

Après Retour de vacances – humeur d’un scénariste, retrouvons ce personnage, les trois autres co-scénaristes et son frère médecin-légiste.

Nous nous étions congratulés tous les quatre, l’inspiration nous avait visités et notre objectif avait été atteint. Non seulement nous avions trouvé une solution héroïque ouvrant de vastes horizons à notre héros, lui permettant de livrer de nouvelles batailles (l’envoyer en mission humanitaire parce qu’il avait été touché par la grâce, il fallait oser, et nous avions eu le culot nécessaire pour le faire), mais nous avions écrit l’épisode qui racontait l’arrivée inattendue de sa remplaçante. Comme le hasard et les intérêts de la chaîne faisaient bien les choses, le tournage de la nouvelle saison démarra une semaine plus tard.
J’avais bien mérité ce week-end en Bretagne avec mon frère. Tout allait bien, Franck avait joué du saxophone pendant que je préparais le repas, puis nous avions déjeuné en regardant les mouettes tourbillonner dans le ciel (« Ce sont des goélands, insistait Franck) quand le téléphone sonna.
– D’habitude, ce genre de surprise, c’est pour moi ! commenta-t-il.
Au bout du fil, le réalisateur, qui, à la réflexion, me semblait au bord de la crise de nerf.
– Barbara veut tout connaître de son personnage, de sa conception à maintenant.
J’eus un réflexe bête, puis je compris : cette charmante actrice, adepte de je ne sais quelle méthode voulait que j’invente une vie entière pour son personnage.
– Elle a médité longuement, avant de nous dire qu’elle n’arrivait pas à entrer dans la peau de son personnage. Elle a donc rédigé une liste de questions, je vous les envoie.
Je promis de répondre pour lundi.
– Pour ce soir, ce serait possible ? Vous savez, les actrices sont des êtres sensibles – et le tournage est un peu beaucoup paralysé, je suis contraint de tourner toutes les scènes où elle ne joue pas. Merci beaucoup !
J’eus à peine raccroché le téléphone que Franck s’exclamait : « c’est charmant ! Heureusement qu’ils ont embauché un scénariste qui a ta « souplesse ». Heureusement que tu n’es pas resté acteur.
– J’étais extrêmement mauvais.
– Pas du tout, dans Les tisons de novembre, tu étais très bien.
– Je jouais un cadavre !
– Ce n’est pas si facile. Beaucoup veulent y parvenir, toi, tu y es arrivé.
– Et comment cela se passe, à l’institut ?
Grand silence. Mon frère et ses collègues avaient été pris en otage six mois plus tôt.
– Pas bien, reprit Franck. Christian a pris un congé prolongé, nous respectons sa décision. Ce serait hypocrite de croire… qu’on peut se remettre ainsi. Il lit tout un tas de bouquins, sur la résilience, le pardon. Bérénice a été titularisée, elle a une belle cicatrice là (Franck montra son cou), et ne met pas d’écharpe, de foulard ou de turban pour la cacher. Pascal s’est écroulé hier. « Asthénie », d’après son médecin. Il en a tant fait depuis six mois que ce n’est pas étonnant.
– Et toi, tu dors toujours dans ton bureau ?
– Et toi, tu écris toujours des romans à l’eau de rose pour contrebalancer ses horreurs.
– Bien sûr.
– Bien sûr aussi. Ce n’est pas tout ça, mais les caprices de cette actrice ne nous empêcheront pas de profiter de cette magnifique tarte tatin.

Publicités

19 réflexions sur “Le week-end d’un scénariste

  1. Pingback: LES PLUMES 41 – Les textes de février ! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Encore une actrice capricieuse qui se prend pour une Diva !!! Ha lala ! J’aime assez le gâteau transformé en tarte Tatin, miam !!! 😀 Ils sont bien ces nouveaux personnages, ils ont de l’avenir ! 😉

  3. Jamais céder aux caprices d’une actrice, toujours lui rappeler que l’œuvre est tout, et le comédien un simple serviteur, mais pas trop zélé 😉

    Ai par ailleurs quelques souvenirs de caprices, mais ça ne prend pas … et qu’elle fasse travailler son imaginaire hé !!

  4. Eh bien ! Quelle histoire ! Pour mieux la comprendre j’en ai repris la lecture après avoir piqué un bout de la tarte tatin…un de mes péchés mignons ! Nobody is perfect ! 😀 Bonne journée !

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s