Le serment des Highlands de John Erich Nielsen

Présentation de l’éditeur :

Une randonnée dans le massif du Kintail, à l’ouest des Highlands, je suis toujours partant ! Pourtant, cette fois… Sept disparus en moins de deux ans, sans qu’aucun corps n’ait jamais été retrouvé… Un fugitif armé d’un fusil, un projet pharaonique de parc animalier, et puis cet inquiétant berger, Pat McKenzie… Qui est-il vraiment ? Enfin, cette légende que nous a racontée le nouvel ami de tante Midge, l’historien Robert Butler : un dragon anglais, perdu dans la brume le 10 juin 1719, alors qu’il s’élançait à la poursuite de Highlanders rebelles… On prétend qu’il n’est jamais revenu !
Au début, j’ai souri… Mais cette nuit, prostré au fond de mon trou, j’ai peur : car il est là ! Il approche… Le cavalier de Glen Shiel me traque !..
Inspecteur Sweeney – Police d’Edimbourg

Mon avis :

Ne partez jamais en vacances avec un policier, jamais ! A croire que la tante de l’inspecteur Sweeney n’a lu ni Les vacances d’Hercule Poirot, ni Maigret en vacances. C’est plus fort qu’eux : il faut que les policiers se mêlent des affaires locales. Et s’ils ne le font pas spontanément, voici que l’on vient les trouver.

« On », c’est ici Mrs Greene, la gérante de l’auberge où Sweeney et sa tante passent de paisibles vacances. Elle s’inquiète des disparitions qui ont lieu dans la région depuis deux ans. Cinq en tout, dont trois de leurs clients ! Il est tout de même des moyens plus traditionnels pour partir sans payer. En furetant un peu, Sweeney découvre d’autres disparitions similaires, jusqu’à ce qu’à son tour, il se retrouve dans une fâcheuse posture.

Moralité :
– il faut peut-être un peu plus prêter l’oreille aux légendes locales.
– les guerres de clans, ce n’est pas seulement dans le passé, mais aussi dans le présent. A se demander même si les héritiers des guerriers de jadis ne sont pas encore plus rancuniers que leurs aïeuls.
– si l’on se donne la peine de chercher, on trouve. Ce que l’on trouve n’est peut-être pas réjouissant, mais alors pas réjouissant du tout, mais au moins l’on a trouvé quelque chose. La paix ? Sans doute pas.

100142514.to_resize_150x3000Challenge Ecosse 02

 

Publicités

8 réflexions sur “Le serment des Highlands de John Erich Nielsen

  1. Tu me fais rire ! Jamais avec un policier… mais avec un bon polar, oui ! Heureusement que Sweeney n’est pas allé du côté de la pierre qui renvoie dans le temps.
    Je note ce titre !

    • En même temps, Midge est sa tante, elle doit bien le connaître. A la lecture du roman, on comprend qu’il y a eu un précédent.
      Non, mais il a vraiment cru qu’il allait rencontrer un cavalier presque sans tête.
      Merci !

  2. J’ai eu la chance de passer par les Highlands…c’est très particulier comme ambiance…paysages austères et majestueux. Je ne pars jamais en vacances avec des policiers ni des polars d’ailleurs !

  3. Hou les Highlands sont inquiétants, on le sait avec tous ces clans rivaux depuis la nuit des temps alors partir avec deux policiers peut s’avérer judicieux ! Non ? Alors ce sera une romance pour ne pas trembler ! Mais je note celui-ci ! 😀

  4. Pingback: Challenge ABC polar 2015 | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s