Journal d’un louveteau garou -XIV

a_loup_garou_4_pour_Nina_brrrCher journal

ce n’était pas prévu que je t’écrive ce soir, mais j’ai une super-bonne nouvelle : c’est la pleine Lune ! J’ai muté normalement ! O joie !

Je suis allé voir le docteur-principal du pensionnat Gaël de Nanterry, je lui ai demandé si j’aurai le droit de muter ce soi à l’appel de la lune. Il m’a répondu : « bien sûr ! Tu pourras courir dans les bois autant de temps que tu le voudras.  » Joie !

J’ai pu constater que j’étais capable, même si je manquais de viande fraîche, de me transformer en un louveteau garou digne de ce nom – et non en un monstrueux lapin garou. Certes, j’ai le poil rêche, certes, j’ai des démangeaisons, et j’ai dû passer un bon quart d’heure à me gratter le dos contre un chêne. Mais la joie de foutre la pâté à mon petit frère, et à mon copain Mathieu qui m’avait nargué ce midi en mangeant des travers de porc bio m’ont permis de regagner des points dans mon estime de moi ! Bref, je m’aime bien, je m’aime beaucoup, je m’aime même énormément, j’apprécie fortement de passer du temps en ma propre compagnie – et j’aimerai que l’infirmier arrête de nous regarder d’un drôle d’air. Il a pourtant pleinement l’usage de son bras !

La preuve : ce midi, à la cantine, alors que je comptais mes petits pois (je m’occupe comme je peux) et que Valère, mon petit frère, gobait une truite entière, madame Lecerf, qui terminait son pantagruélique repas composé d’un avocat, d’une sardine et de trois grains de raisin, s’est étouffée avec le dernier grain. Et bien, il lui a fait une manoeuvre de Bidule-Truc-Muche, avec les deux mains, et il l’a sauvé ! Il l’a même projetée sur le côté quand le mur qui séparait la cuisine de la cantine s’est effondré subitement, à cause d’un réfrigérateur qui a malencontreusement traversé le sus-dit mur. L’enquête suit son cours.

Sur ce, cher journal, je te laisse : Mathieu et moi nous nous entraînons à danser le rock’n grolle (une variante lupine du rock’n roll).

Anatole Sganou, 4e Bleu.

 

 

Publicités

4 réflexions sur “Journal d’un louveteau garou -XIV

  1. Ha ha je savais qu’il me fallait venir lire avant de me coucher ! Je ne vais pas cauchemarder mais imaginer cette pauvre Mme Lecerf s’étouffer avec un grain de raisin (et pour avoir failli mourir il y a deux ans avec un bout de viande à fondue, ce n’est pas drôle) et causer autant de dommages collatéraux !!! 😆 Le rock’n grolle c’est sur une musique de corbeaux, bien sûr !!! 😀 Excellent ! ^-^

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s