Archive | 7 janvier 2015

Encore un peu de douceur

« Nous devons vivre comme nous avons envie de vivre », c’est une phrase que j’ai saisie au vol (je suis toujours branchée sur une chaîne d’info continue, entre deux soins/nettoyage/ménage).

Dans cette journée terrible pour la liberté de penser, d’écrire, voici quelques photos douces de bijoux très sucrés.

IMG_2827Voici deux bagues.

IMG_2828Une bague et un bracelet

IMG_2829Deux marque-pages.

Lux, tome 1 de Jennifer L. Armentrout

Présentation de l’éditeur :

En Virginie-Occidentale, Katy emménage à côté de la famille Black, que tout le monde semble fuir. Elle rencontre Daemon, aussi beau qu’insupportable, et sa soeur jumelle.

10694885_10204618827169323_918588559_n

Circonstance d’écriture :

Retour du travail, les infos en fond sonore. J’ai commencé à rédiger cet avis quand j’ai appris la mort de Cabu, parmi les douze victimes de l’attentat de Charlie Hebdo. Je n’ai pas les capacités pour écrire un hommage à ce dessinateur, que tous ceux de ma génération connaissent. Quelques soient nos écrits, nos dessins, nous devons tous conserver cette chose si précieuse : notre liberté d’expression.

Mon avis :

Que dire ? J’ai eu l’impression que ce livre surfe sur la vague de Twilight, avec une jeune fille qui déménage dans un trou paumé – en Virginie Occidentale. A part Glenn Taylor, je connais peu d’auteurs qui mettent cet état méconnu en valeur. Ici, il est question de phénomènes paranormaux qui y ont eu lieu en toile de fond.

La maman de Katy a choisi de refaire sa vie, trois ans après le décès de son mari, dans un petit village très tranquille, où tout le monde se connaît. Katy, elle, est une blogueuse littéraire, et elle a hâte de rédiger à nouveau des chroniques : Depuis mon arrivée ici, je n’avais pas pu mettre à jour mon blog littéraire. J’avais l’impression d’avoir été amputée d’un membre. Oui, elle est solitaire, et sa maman fait tout pour qu’elle se fasse des amis. La bonne nouvelle est que ses voisins sont deux jumeaux, un gars, une fille, très beaux, très séduisants, et qui semblent avoir des pouvoirs extraordinaires. Si Dee, la jumelle, est charmante, Daemon, son frère, est presque toujours imbuvable : Beau visage. Corps parfait. Caractère de cochon. C’était un peu la sainte trinité du mec canon.. Certes, ce ne sont pas des vampires, mais… je n’en dirai pas plus.  Le roman est sympa à lire, léger, avec quelques rebondissements qui apportent un peu de noirceur à l’ensemble. Je ne suis pas sûre de poursuivre la série, mais sa lecture ne fut pas désagréable du tout.

50