Les plumes d’Asphodèle – monter

 

écritoire vanishingintoclouds(3)

Les mots à placer étaient horizon, nature, ciel, échelle, fatigue, grimper, cabane, rideau, créneau, Éden*, montagne, étagère, fièvre, transcender, panne, épuiser, oeufs, cheval, ravissement, remontant, rythme.

– Ne me dis pas que ce n’est pas une bonne idée.
– Et bien, je ne te le dis pas.
Juliette serrait fièrement le bras de son frère, le commandant Guillaume Berthier. Ils se tenaient tous les deux devant Le ravissement d’Eden, le salon de thé très particulier de Juliette.
– Il y avait un créneau, je me suis engouffrée dedans.
– Excuse-moi de ne pas grimper au rideau.
En fait, quand elle lui avait annoncé la nouvelle, elle lui avait même dit : « accroche-toi au pinceau, je retire l’échelle ». Il ne manquerait pas, un jour, de lui renvoyer l’ascenseur.
Une ambiance cosy, des étagères couvertes de pots de thé et autre théière, hors de question d’être en panne d’Earl grey, des gâteaux, faits avec du vrai beurre et de vrais œufs. Guillaume, que ses enquêtes en cours épuisaient, avait besoin d’un remontant, il se surprenait à rêver à un café bien fort. Juliette, elle, « gardait le rythme » et s’affairait avec fièvre pour que tout soit prêt pour l’inauguration. Elle était sympa, Juliette, mais elle avait gardé des séquelles de sa relation avec son bio Matthieu (ou était-ce Matthias ?). Aux dernières nouvelles, il était parti pour d’autres horizons, suivre sa nature profonde dans une cabane à flanc de montagne.
– Coucou !
Imogène d’Arcy les avait rejoints.
– Tout le bonheur possible pour cette nouvelle activité !
Pendant que Juliette cherchait l’ultime détail pour transcender l’endroit, Guillaume murmura à Imogène que, tout de même…
– Un de mes collègues quitte le notariat, et tu sais pourquoi ? Il ouvre une boulangerie en Normandie, lui qui était si à cheval sur la rédaction du moindre acte. Que ta sœur ouvre un salon de thé bio jumelé à une librairie érotique ne me surprend même pas. Tant qu’elle ne me demande pas de lire ce qu’elle vend, cela me convient parfaitement.

Publicités

25 réflexions sur “Les plumes d’Asphodèle – monter

  1. Pingback: LES PLUMES 39 – Les textes qui montent qui montent !!! | Les lectures d'Asphodèle, les humeurs et l'écriture

  2. Drôle et délirant ! J’adore la référence à l’histoire du fou qui repeint le plafond! Merci pour ce texte (et merci pour ton commentaire sur le mien).

  3. Mais quel hypocrite, ce Guillaume ! Il ne jettera même pas un œil sur les revues érotiques ? Pourtant, effeuiller ces magazines, tout en tenant sa tasse remplie de thé ambré, le petit doigt en l’air, ce serait du dernier chic ! 😀 l’embêtant, c’est qu’à ce moment-là les deux mains sont occupées et ne peuvent pas saisir le petit gâteau croustillant qui s’ennuie dans l’assiette de porcelaine ! Quel gâchis ! 😀
    Sympa ce texte !

    • Non, pas hypocrite : sa soeur lui en a tellement fait voir que, un peu plus, un peu moins, il est blasé, et heureux de la savoir « rescapée » de ce qui lui est arrivée l’an passé (Guillaume, sa soeur Juliette, Imogène et toute sa famille sont mes héros au long cours). D’ailleurs, Imogène est la nièce de Percy McKellen.
      Merci.

  4. Une belle ambiance pour l’inauguration d’un salon de thé (style british?) et pour l’année qui commence bien. Récit assez bon enfant et sympathique, pendant qu’il neige dehors, je pense!!
    Bonne journée Soène

    • Merci Bizak !
      Ecossais, plutôt, comme Imogène, nièce de Percy McKellen.
      Il ne neige pas non, il pleut et il vente, comme à Saint-Malo en hiver (ma référence en matière de salon de thé idéal).
      Bonne journée à toi aussi.

  5. Quand j’aurais l’adresse de ce salon de thé, et bio par dessus le marché, je m’y délecterais avec plaisir, et je feuilletterais les revues avec plaisir aussi, cela fait partie des douceurs de la vie, à bientôt donc,

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s