Heather Mallender a disparu de Robert Goddard

couv18825009édition Le livre de poche – 720 pages.

Présentation de l’éditeur :

Quinquagénaire alcoolique et désenchanté, Harry Barnett vit depuis de nombreuses années sur l’île de Rhodes, où il s’occupe de la villa d’un de ses amis, un homme politique anglais. Quand Heather Mallender arrive à la villa pour se remettre d’un drame personnel, Harry est vite attiré par la jeune femme. Mais, lors d’une balade en montagne, tout bascule : Heather disparaît sans laisser de traces et Harry est soupçonné par la police grecque de l’avoir assassinée. Devant l’absence de preuves, il est laissé en liberté. Avec une question qui ne cesse de l’obséder : qu’est-il arrivé à Heather ?

Merci à Chatdebibliothèque qui m’a offert ce livre lors d’un swap.

[u]Mon avis : [/u]
Deux personnages principaux se partagent ce roman : Harry, le narrateur, et Heather, qu’il recherche. H&H, pourrais-je dire. Harry, quinquagénaire exerçant le beau métier de gardien de villa en Grèce (grâce à son fidèle ami, l’homme politique Alan Dysart) est le seul à s’intéresser à la destinée de Heather, le seul à croire encore qu’elle est en vie. Et Heather aussi était terriblement seule. Elle qui fit une dépression à la mort de sa sœur Clare n’a pas réellement bénéficié du soutien de sa famille. Qui se soucie du chagrin des frères et sœurs survivants, surtout quand la morte était la soeur brillante, promise à une destinée exceptionnelle ? Personne ou presque. Et croire à la mort d’Heather est beaucoup plus simple que de croire en sa vie, ou même de chercher qui a pu la faire disparaître.
Harry n’a aucune formation d’enquêteur, pourtant, il s’acharne. Il relève les indices, recueille des témoignages, s’égare sur des fausses pistes. Il prend des risques, aussi, lui qui n’est rien, qui a un passé et un seul appui : son meilleur ami, Alan Dysart, lui qui a toujours su l’aider, l’écouter dans les pires moments, lui qui trouve toujours un peu de temps pour lui dans son emploi du temps surchargé. Un peu plus, et Heather Mallander a disparu serait un hymne à l’amitié. Ou plutôt sur la définition de ce qu’est l’amitié.
L’intrigue est remplie de rebondissement, Harry ne prend pas le temps de se poser, de réfléchir. D’un côté, le point positif est qu’il ne s’apitoie pas sur lui-même, de l’autre, il ne s’interroge pas assez ni sur les motivations d’Heather, ni sur les siennes. Il aurait peut-être mieux valu.

challenge-anglais

Publicités

14 réflexions sur “Heather Mallender a disparu de Robert Goddard

  1. J’ai adoré ce livre, puisque je ne l’ai pas lâché pendant mon périple à QDP (4 jours) en 2013 ! Et je l’ai trouvé bien écrit ! Même si on ne peut pas dire que c’est un polar à proprement parler ! 😉

  2. Avec plaisir pour le livre. 🙂
    Je l’ai offert à la grand-mère de mon copain au Noël 2013, mais je ne sais pas ce qu’elle en a pensé. Il faudra que je lui demande si elle l’a lu car à 80 ans passé, elle a du mal à se concentrer maintenant.

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s