Un poison irlandais de John Erich Nielsen

Présentation de l’éditeur (extrait) :

George Lawless est le ministre écossais de l’éducation. Bel homme, athlétique et toujours avenant, il est pour beaucoup d’observateurs le futur Premier ministre du pays.
Ou plutôt? « il était ». Car là, avec le canon d’un fusil G3 dans la bouche, et cette balle dans le crâne, il est à craindre que son avenir ne vienne brutalement de s’assombrir?

Challenge Ecosse 02Mon avis :

Pour l’inspecteur Sweeney, tout va bien en cette belle journée. Certes, il est appelé sur une scène de crime – mais quand on est policier à la criminelle, on ne peut espérer être appelé pour constater l’éclosion des jonquilles, non ? Sweeney est heureux, il est à nouveau en couple avec Ilona, jeune étudiante irlandaise, fatiguée par ses études, imprévisible, mais à ses côtés.

Il doit très vite déchanter, cependant : enquêter sur la mort du ministre de l’éducation, promis qui plus est à un brillant avenir politique, n’est pas de tout repos. Je dis bien « la mort » parce que cet homme à qui tout réussissait, semble avoir mis fin à ses jours. Bien sûr, Sweeney émet tout de suite des doutes, certains faits lui paraissent étranges, au grand dam de son chef, qui ne pense qu’à une chose : sa tranquillité ! A neuf mois de la retraite, ce n’est pas trop demandé, non ?

Malheureusement, cette fameuse tranquillité n’est plus. Ce n’est pas qu’elle appartient au passé, c’est qu’elle n’était déjà pas là dans le passé puisqu’il faut retourner plus de trente ans en arrière pour trouver les origines du crime qui a été commis, et puisqu’il faut aussi revenir sur le passé de notre enquêteur.

Trente ans plus tôt, les parents de Sweeney étaient assassinés, et le meurtrier de Georges Lawless pourrait être celui qui a rendu le futur inspecteur Sweeney orphelin. « Pourrait » – l’Irlande du début des années 80 était secoué par bien des combats, des luttes – des trahisons aussi. Faire la lumière sur ce qui s’est passé est quasiment impossible, le risque d’erreur est grand. Qui conservera le sang-froid nécessaire jusqu’au bout ?

Un dixième opus particulièrement prenant.

3 réflexions sur “Un poison irlandais de John Erich Nielsen

  1. Pingback: Bilan du mois, sans Halloween | deslivresetsharon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.