Archive | 17 octobre 2014

Dans le jardin des martys nord-américains de Tobias Wolff

IMG_1733

J’ai lu ce livre dans le cadre de l’opération La voie des indépendants, organisé par Libfly.

J’ai eu beaucoup de mal à lire ses nouvelles, très différentes de ce que j’ai pu lire dans ce genre littéraire. Ce ne sont pas des nouvelles à chute, ni des nouvelles policières. Non, ce sont plutôt des chroniques réalistes. En effet, elles mettent en scène des personnages moyens, banals, ordinaire, l’américain et sa vie quotidienne, son puritanisme, sa violence aussi. Il n’y a pas de place pour le « rêve américain » dans ce recueil, aucun personnage ne parvient vraiment à se sortir de sa petite vie, même s’il semble avoir réussi sa carrière et son mariage, tel le héros d' »Un épisode dans la vie du professeur Brooke » ou le couple modèle de « Crosière inaugurale ».

Pas de place non plus pour ceux qui sont « différents ». La « différence » en elle-même, Mary, l’héroïne de la nouvelle éponyme, a passé toute sa vie à tenter de la gommer, pour ne surtout pas risquer de perdre le peu qu’elle avait – et au final, elle s’est perdue elle-même, avant de se retrouver. Elle est l’une des rares à avoir ce courage, et j’en suis presque à me dire qu’il vaut mieux s’inventer une vie, comme le héros de « Le menteur ». L’adolescent est bien plus sympathique que sa bigote de mère, bien qu’elle ne manque pas de lucidité elle non-plus : « Ce n’est pas la peine d’inventer toutes ses choses, James. Elles arriveront de toute façon ».

Dans le jardin des martyrs nord-américain est un recueil en demi-teinte, pour découvrir un autre visage des États-Unis.