Archive | 19 septembre 2014

Hex Hall, 2 : le maléfice de Rachel Hawkins

Hex hall 2édition Albin Michel – 336 pages.

Présentation de l’éditeur :

Quand on apprend qu’on est une sorcière et que les vampires et autres loups-garous n’ont rien d’un mythe, il vaut mieux avoir l’esprit ouvert, comme Sophie. Mais quand on découvre que, bien plus qu’une sorcière, on est un démon au pouvoir. phénoménal, convoité par une secte diabolique, c’est la catastrophe. Sans oublier que le garçon de vos rêves a failli vous tuer. Mais c’est un détail. Un tout petit détail. N’est-ce pas. Sophie ? « Quand Veronica Mars rencontre Percy Jackson » ! – Kirkus Reviews.

Mon avis :

A la fin du tome précédent, Sophie avait décidé de subir le Rituel pour se débarrasser de ses pouvoirs. C’est sans compter sur son père, qui pour la première fois de sa vie, prendra sa fille en vacances – dans un charmant manoir de trois cents pièces, ou presque. Il est bien décidé à faire changer sa fille d’avis, et à lui expliquer ce qu’est réellement être un démon.

Ce second tome est aussi agréable à lire que le premier, et tout aussi oubliable. Les personnages sont charmants, et n’étaient leurs pouvoirs, ils auraient tout de l’ado classique pour séries télévisées. Sophie est au coeur d’un dilemme, elle qui est promise à Cal – les mariages arrangés ont encore cours dans le monde des sorciers – mais qui est toujours amoureuse de Archer, le beau sorcier qui l’a trahie. Sophie apprend à maîtriser ses pouvoirs, et il lui faut finalement peu de leçons, juste quelques conseils, pour parvenir à obtenir des résultats satisfaisants. L’intrigue comporte des péripéties, mais je ne les ai pas trouvées extrêmement surprenantes. Sophie reste une gentille fifille, qui peine à transgresser les règles et à se poser les bonnes questions. D’autres ont déjà les réponses.

Hex Hall, le maléfice est une lecture sympathique, mais rien de plus.