La maison de la nuit, tome 1 : marquée

Présentation de l’éditeur :

Dans un monde qui pourrait être le nôtre vit Zoey Redbird, une adolescente presque comme les autres. Un soir après les cours, un jeune homme inquiétant s’approche d’elle. Soudain, il la désigne du doigt et lui dit:  » Zoey, ta mort sera ta renaissance, ton destin t’attend a la Maison de la Nuit « . A ces mots, une marque mystérieuse apparaît sur son front. Zoey est terrifiée niais – elle le sait – elle doit intégrer le pensionnat où sont formés les futurs vampires, pour y réussir sa Transformation ou… mourir.

Mon avis :

Les écoles magiques sont nombreuses, les écoles de vampires ne sont qu’une subdivision possible, et mise à l’honneur par la littérature jeunesse. Et oui, l’on peut devenir un vampire, il suffit d’avoir été choisi (certains n’ont vraiment pas de chance) et de suivre une scolarité de quatre ans dans la maison de la Nuit. Sur quelle critère les adolescents sont-ils choisis ? Eux-mêmes ne le savent pas. Ils ne savent pas non plus s’ils survivront à la transformation, et vivent cette marque comme une catastrophe.

Pour Zoey, la catastrophe est arrivée trois ans plus tôt, quand sa mère s’est remariée avec un homme très riche (il lui offre tout le confort matériel qu’elle désire) et très croyant. L’extrémisme existe dans toutes les religions, et l’intolérance de cet homme est exemplaire. Aussi, elle est presque curieuse de découvrir cette nouvelle école (y a-t-il des poms-poms girls vampires ?).

L’intrigue de ce premier tome est presque traditionnel. Zoey découvre ses nouveaux cours (elle aime tout !), se fait très vite de nouveaux amis, des ennemies également. Elle découvre peu à peu ses pouvoirs hors normes, même pour une aspirante vampire et éviter les pièges qui lui sont tendues.

Pas de pitié dans le monde des vampires, seuls les plus forts survivent – que le message soit enrobé de douceur ou de cruauté n’y change rien.  Le livre est facile à lire, agréable parce que Zoey, d’ascendance Cherokee par sa mère, fait face aux épreuves – et supporte certains lourdauds avec courage. Mais quel est le véritable enjeu de cette école de vampire ? Pourquoi des fantômes menaçants hantent les lieux ? A voir et à lire dans le tome suivant.

92458024

chall32

Publicités

7 réflexions sur “La maison de la nuit, tome 1 : marquée

  1. Pingback: A Reading’s Week • Compte-rendu général (3) | Flight of Swallow

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #11 | Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult] Bilan #12 | Muti et ses livres

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s