Journal d’un louveteau garou

Ou comment écrire V comme Vampire d’un autre point de vue.

loup-garou-2283017b56_club-ado_fr

Jour 1

Cher journal
Hier, nous avons survécu à une attaque de chevalier dragon. Tout le monde va bien.
Notre professeur de musique vampire, croyant sa dernière heure de mort arrivé, a décidé de monter :
– une chorale
– un orchestre
– et réunir les deux si possibles.

Gaël de Nanterry, le directeur par interim (enfin, cela fait un an, il serait temps de le nommer définitivement directeur) est en réunion avec les sommités chargés de notre sécurité,  afin de trouver l’origine des chevaliers dragons et si possible, de les éradiquer, ou de signer un traité de paix. Vaste programme. Je regrette simplement que l’ex de notre directeur ne vienne plus lui rendre visite. C’était trop marrant quand ils se disputaient. Il faudrait lui trouver un nouveau compagnon – et je ne parle pas d’un compagnon à quatre pattes, même si nous serions tous ravis que notre principal refasse sa vie avec un loup-garou. Après tout, son père est la patte droite de l’Alpha de la meute du Sud, le beau-frère de l’alpha de la meute du Nord. Si avec ça, il ne se trouve pas un loup-loup à son goût !

Je le laisse mon cher journal

Anatole, alpha des 5e Bleu.

Jour 2
Cher Journal
Il faut noter une chose : les volontaires pour la chorale pensent chanter juste, et c’est faux. Lovisa nous a cassé les oreilles d’une manière infinie, je n’avais jamais entendu chant plus discordant – même provenant d’un loup garou atteint de diarrhée aiguë, c’est dire ! Cependant, elle est la seule fille assez téméraire pour accepter de faire partie de la chorale.
J’ai vu notre professeur vider discrètement le contenu d’une étrange fiole. Je l’ai aussi entendu murmurer : « je ne serai pas mort, je me suiciderai devant un tel désastre musical !!!!! » Puis, il s’est gratté frénétiquement le dos.
– Je ne sais pas lequel d’entre vous a des puces, mais il a intérêt à prendre un bain fissa !
Nous sommes confinés à l’intérieur du pensionnat, interdiction de sortir jouer dans la cour. Du coup, cela nous laisse beaucoup de temps pour :
– lire.
– faire nos devoirs.
– répéter.
Heureusement, la salle de répétition est trèèèèèèèès éloignée des salles de classe – et avec un professeur vampire, nos répétitions pourraient durer jusqu’au bout de la nuit. Ah, il vient d’ajouter quelque chose :
– Il faudrait qu’ils chantent métamorphosés, leur chant ne pourrait être plus discordant !

Je te laisse sur ses mots, mon cher journal.
Anatole.

8 réflexions sur “Journal d’un louveteau garou

  1. Effectivement, c’est très drôle. Ca change des histoires de vampires hyper-romantiques avec triangle amoureux et tout ça… J’aime franchement mieux ton style !
    Vivement la suite. 🙂

  2. Et c’est reparti ! Là… il m’a semblé reconnaître des personnages et je n’en suis pas peu fière ! Finalement quand on les « adapte » c’est beaucoup plus facile de suivre !!! Et j’ai ri comme d’habitude…

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.