L’étrange affaire des morts-vivants de Paul Riddel et Chris Stewart

Présentation de l’éditeur :

Edgard Destoits devient le témoin, malgré lui, d’un événement dont il aurait préféré ne jamais avoir connaissance. En traversant, une nuit, un cimetière lugubre et inquiétant, il tombe nez à nez avec un cadavre sortant de sa tombe ! Cette rencontre avec un mort-vivant ne présage rien de bon, et le Mal semble s’abattre sur la ville.

Sherlock Logo

Mon avis :

Voici le dernier volet des aventures d’Edgard Destoits, un volet tout aussi sombre que les précédents.

Ici, il est question des bas-fonds de la ville, et de la guerre que se livrent les différents gangs. Gare à ceux qui tomberaient entre leurs mains ! Ce ne sont pas seulement leurs biens qu’ils y laisseront, mais le plus souvent leur vie. Il faut bien s’amuser un peu. En attendant, le chef suprême de ses charmantes organisations vient de décéder, et une trêve a lieu, le temps d’organiser ses funérailles, et de trouver son indigne successeur.

Edgar, lui, est victime d’un accident, en participant aux expériences de son meilleur ami, un scientifique gentil mais déjanté. Les conséquences auraient pu être dramatiques, mais Edgar s’en sort plutôt bien, grâce à son courage. Certes, il se passerait bien des horribles hallucinations qu’il a dû subir, mais c’est toujours mieux que d’être mort. Ne précise-t-il pas : J’ai entendu des gens s’exclamer qu’ils préféreraient être morts – des lavandières épuisées travaillant de nuit dans des sous-sols humides, des mendiants déguenillés près du palais de justice, d’élégantes demoiselles repoussées lors d’un bal de la haute société… Mais s’ils avaient vu ce que j’ai vu par cette froide nuit brumeuse, ils auraient vite compris la sottise de leur parole.

Edgar lui, devra lutter, comme toujours, pour apporter des solutions à des erreurs qui n’étaient pas les siennes. Après les bas-fonds de la société, les écoles, ce volume nous parle de la guerre qui a emporté les hommes, au loin, en réveillant leurs pires instincts. Là encore, le roman n’est pas sans rappeler la guerre de Crimée, et les anges venues porter secours aux malheureux soldats blessés, les infirmières de Florence Nightingale. Et si tous les soldats n’étaient pas des monstres de cruauté, se vouant au carnage, certains résistent mal à la tentation de s’enrichir, et tant pis pour les conséquences, si elles ne sont pas immédiates.

S’il faut vraiment chercher un thème dans ce dernier volume, ce serait l’apaisement. Chacun a le droit de trouver la paix, quoi qu’il ait fait dans sa vie.  Chacun a le droit à l’apaisement, et Edgar le trouvera peut-être à la fin de cette trilogie.

challenge-anglaischall32

 

8 réflexions sur “L’étrange affaire des morts-vivants de Paul Riddel et Chris Stewart

  1. Pingback: Billet récapitulatif du mois anglais 2014 | Plaisirs à cultiver

  2. Pingback: Mois anglais : le bilan | deslivresetsharon

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #9 | Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #10 | Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #11 | Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult] Bilan #12 | Muti et ses livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.