Archive | 1 juin 2014

Le club des amateurs de meurtres de Charlaine Harris

Présentation de l’éditeur :

Chaque petite ville a ses mystères et Lawrenceton, en Georgie, n’échappe pas à la règle. Le club des Amateurs de meurtres se réunit une fois par mois pour étudier de célèbres cold cases. Pour Aurora Teagarden, jeune bibliothécaire, c’est un passe-temps aussi agréable qu’inoffensif. Jusqu’au jour où elle découvre le corps sans vie d’une des membres du cercle. Étrangement, la scène du crime ressemble à une ancienne affaire. Des fidèles du club sont assassinés et ces meurtres ont des allures de copycat. Tous les membres, y compris Aurora, sont des coupables plausibles, et des victimes potentielles. Qui se cache derrière ce jeu macabre ?

Mon avis :

J’aime beaucoup lire des romans de Charlaine Harris – ne serait-ce que pour écrire des avis absolument abominables. Je vous rassure : cette première aventure d’Aurora Teagarden est presque lisible, et très drôle. Ce n’était pas le but ? Dommage.

Commençons par l’héroïne, Aurora (un prénom difficile à porter selon elle), Roe pour les intimes. Elle a 28 ans, elle est célibataire, elle est bibliothécaire, elle se coiffe les cheveux en chignon, s’habille sobrement et adore faire le ménage (y compris après avoir vécu le pire). Sa vie sentimentale prendra une toute autre tournure parce qu’elle rencontre coup sur coup deux hommes charmants, Arthur et Robin.

Son seul loisir, en dehors du ménage et de la fréquentation assidue de l’église est l’appartenance à un club d’amateurs de meurtres. Non, ils ne tuent personne, ils réfléchissent simplement sur des affaires anciennes non élucidées. Pas dans le but d’aider la police, non. Relever des erreurs judiciaires ou aider une famille à trouver l’apaisement n’est pas leur but. Ils discutent dans le vague sur des affaires passionnantes pour essayer de démêler le vrai du faux. Chacun a un cas de prédilection – et le lecteur s’aperçoit au fil des pages que certaines affaires sont bel et bien résolues, mais les vaillants membres ont parfois des doutes.

Vous avez dit « malsain » ? Moi aussi. Pourtant (chouette alors) un vrai meurtre survient. Comme c’est excitant ! Pardon, non, ce n’est pas bien du tout ! Aurora se tance vertement pour avoir osé avoir des pensées aussi délirantes. Puis un deuxième, et d’autres encore ! Le copieur (personne ne lui a donc dit que ce n’était pas beau de copier ?) tue les membres du club un à un, et implique les survivants. Après tout, il faut toujours chercher les coupables parmi les proches, non ?

L’intrigue n’est pas désagréable, elle est passablement agaçante. Le lecteur se doute bien que le coupable n’est pas loin, et qu’il lui suffit d’attendre (pas très longtemps) qu’il commette une erreur et se fasse arrêter. Il est dommage d’avoir dû supporter les babillages de la gentille Aurora, toute prête à aider à peu près tout le monde et ses manies. Si elle n’est pas aussi naïve que Sookie, elle n’en est pas loin, et je ne pense pas lire la suite de ses aventures.

Un-mot-des-titresmoisamericainlogo polar

Le club de la pluie au pensionnat des mystères de Malika Ferdjoukh

Mon résumé :

Trois adolescents, un chien, une mystérieuse disparition : l’enquête peut commencer.

Mon avis :

Si vous êtes nostalgique du Club des cinq, si vous aimez la Bretagne en général et Saint-Malo en particulier, ce livre est fait pour vous et pour les jeunes lecteurs qui vous entourent !

Bien sûr, les personnages sont différents des quatre héros mythiques, et le gentil chien mignon d’Ambroise n’a pas la fougue de Dagobert. Qu’à cela ne tienne ! Réunis au pensionnat des Pierres-Noires à cause des obligations professionnelles de leurs parents (et le fait que les parents d’Ambroise soient les concierges du pensionnat en est une au même titre que les autres), Rose, Nadget et Ambroise mènent deux enquêtes, sans qu’il soit besoin que le sang coule pour maintenir l’intérêt du jeune lecteur.

Oui, le texte est léger, les courts chapitres facilitent la lecture, et les pauses récapitulatives, l’ambiance est agréable dans ce pensionnat breton. Il permet de passer un moment charmant en compagnie de ce tout nouveau club de détective.

Un-mot-des-titreslogochall32