Impossible de grandir de Fatou Diome

tous les livres sur Babelio.com

Présentation de l’éditeur :

Salie est invitée à dîner chez des amis. Une invitation apparemment anodine mais qui la plonge dans la plus grande angoisse. Pourquoi est-ce si « impossible » pour elle d?aller chez les autres, de répondre aux questions sur sa vie, sur ses parents ? Pour le savoir, Salie doit affronter ses souvenirs.

Mon avis :

Et impossible pour moi d’entrer dans ce livre avant d’en avoir tourné plus de deux cents pages. J’ai eu l’impression d’avoir lu un récit qui ne m’était pas destiné, comme si j’avais tourné les pages d’un journal intime dissimulé sous la couverture d’un roman.

Salie, la narratrice, panique parce qu’elle n’a pas su refuser une invitation à dîner. Celle-ci fait resurgir ses angoisses et la force à s’interroger sur les causes de cette impossibilité à partager un repas chez les autres, alors qu’elle n’éprouve aucun souci à dîner au restaurant, quitte à ce que ses « amis » le lui fassent payer, dans tous les sens du terme.

Je n’analyserai pas ses raisons à sa place, je ne suis pas le psy que tous, à un moment ou à un autre, lui ont suggéré de consulter. Le récit de cette invitation est pour moi le prétexte pour raconter son enfance, son adolescence d’enfant illégitime, maltraitée souvent, protégée malgré tout par l’amour de ses grands-parents. Comme Salie n’a pas eu l’occasion de le dire à qui ces reproches étaient destinés, elle l’écrit, elle se réconcilie avec cette Petite qui n’en fait qu’à sa tête, et surtout ne dit que ce qu’elle pense.

Heureusement, il y a le style de Fatou Diome – magistral et poétique. La musique des mots répond à la musique écoutée, qui permet à l’héroïne de faire venir au jour ses souvenirs. Heureusement, aussi, Salie ne se contente pas de parler pour elle, mais pour tous ceux qui sont dans sa situation : J’écris pour tous les bâtards du monde, qui se font insulter, torturer et mépriser par des gens moins dignes que leurs parents […]. Elle s’interroge sur la condition de la femme, en Afrique  mais aussi en Europe. Libération de la femme ? Marie-Odile, son « amie » obéit en tout point à son seigneur et maître – pardon, son mari – et cherche à être la plus lisse possible, au physique comme au moral.    

Impossible de grandir interroge le lecteur sur l’enfance, sur les liens familiaux et ce qu’il en reste quand on est devenu « adulte ». S’il ne m’a pas totalement convaincu, il m’a donné envie de découvrir d’autres œuvres de Fatou Diome.

J’ai lu ce livre dans le cadre du prix Océans France O.

prix-occ3a9ans

Publicités

13 réflexions sur “Impossible de grandir de Fatou Diome

    • J’ai vraiment eu du mal… Il faut passer la partie dans laquelle elle se plaint de devoir aller dîner chez son amie, ces stratégies pour éviter les dîners… Ses souvenirs d’enfance, d’adolescence, sont plus intéressants.

  1. J’ai lu et préféré Celles qui attentend et Inassouvies nos vies. Ici, il faut effectivement surmonter les premières pages de réflexions sur elle-même pour trouver tout l’intérêt du roman sur les blessures d’enfance et la manière dont elle s’en « vide » grâce à la présence fantômatique de La petite. Très beau style d’écriture.

  2. J’ai lu aussi le billet de Liligalipette il y a quelques jours et vraiment ce livre n’est pas fait pour moi, je supporte de moins en moins ces introspections à n’en plus finir même si par ailleurs le style est intéressant… je passe ! 🙂

  3. Pingback: Quand Amazon cautionne le plagiat… | deslivresetsharon

  4. Pingback: Challenge littéraire : A la découverte de l’Afrique | desliresdestoiles

  5. Pingback: Challenge littéraire : A la découverte de l’Afrique | desliresdestoiles

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion / Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion / Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion / Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion / Changer )

Connexion à %s