Les terroristes de Maj Sjöwall et Per Wahlöö

9782743620578

Mon résumé :

Martin Beck témoigne au procès d’une jeune femme soupçonnée de braquage. Peu se seraient déplacer, voilà ce que dit l’avocat de l’accusée. Lui l’a fait, car il croit encore à la justice. Il doit cependant enquêter ensuite sur le meurtre d’un producteur de film porno, enrichi grâce à des films qui n’ont d’artistiques que les prétentions. Pendant ce temps, Gustav Larsson, toujours aussi direct, est choisi pour participer à une formation sur la prévention du terrorisme. Ce stage sera éprouvant, ces conséquences aussi.

Mon avis :

Et la boucle est bouclée. Dix ans après Roseanna, Maj Sjöwall et Per Wahlöö mettaient un point final à la série Martin Beck – volontairement. Et ces Terroristes sont l’occasion pour eux de s’interroger sur l’évolution de la société suédoise.
Il est question de démanteler la brigade criminelle, non qu’elle soit inutile ou incompétente, mais parce qu’elle obtient de trop bons résultats. Ces forces pourraient être employées ailleurs, là où l’on en a vraiment besoin. Aberration ? Vu de France, bien sûr. En Suède, cela semble logique, tout comme le fait que la formation des policiers soit inexistante, et que la plupart soient des abrutis finis. D’ailleurs, le successeur que Beck s’était choisi a démissionné, occupe désormais un poste à mi-temps dans un musée, et se consacre principalement à ses rôles d’homme au foyer et de père, pendant que sa femme s’épanouit dans sa carrière – impensable en France aujourd’hui, alors en 1975, je vous laisse imaginer. Reste ce brave Gustav Larsson, insupportable, imbuvable, mais fiable – et il en vivra, des aventures, dans ce dernier opus.
N’oublions pas le sujet : les terroristes. Il est inimaginable que des terroristes osent agir sur le sol suédois, comme il est impensable que ces braves suédois n’accueillent pas à bras ouverts le sénateur américain, ardent défenseur de la guerre au Vietnam. Et pourtant… Ce roman se révèlera tout aussi palpitant que ces homologues américains. Ce n’est pas seulement une course contre la montre pour empêcher l’attentat et arrêter les suspects, c’est aussi le procès de la justice suédoise et de ses dysfonctionnements flagrants. Le procureur ? Il n’intervient que s’il est sûr de gagner. Les avocats ? Le meilleur se ferait sortir d’un tribunal français dès la seconde incartade – et même avant. Il prononce pourtant un vibrant plaidoyer, constat d’échec de la société suédoise à prendre soin des siens.
Les terroristes, une oeuvre majeure de la littérature policière suédoise.

91952462Winter on the island IIlogo polar

3 réflexions sur “Les terroristes de Maj Sjöwall et Per Wahlöö

  1. Pingback: Hiver suédois, le billet récap | Chroniques litteraires

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.