Archive | 25 février 2014

Les rats du musée d’Eun Lee

tous les livres sur Babelio.com

Présentation de l’éditeur :

Un accident inexpliqué, une singulière disparition, et maintenant un suicide… ça fait désordre dans un établissement aussi respectable que le musée Jeongno, célèbre pour sa collection de peinture contemporaine coréenne. En tout cas, c’est l’avis du jeune artiste Kim Jun-ki et de son amie Nuri qui, au péril de leur vie, vont tenter de percer les secrets du musée, en marge de l’enquête officielle de la police. Un polar sur les dessous et les trafics du monde de l’art, où le sang qui jaillit évoque un tableau de Jackson Pollock. et dont la clé de l’énigme pourrait bien se cacher dans le mystérieux tableau de l’artiste vénitien Giorgione, La Tempête.

ob_704755_printempscoreen2014-3Mon avis :

Je ne saurai dire si j’ai aimé ou non ce livre. Si je devais porter un jugement, je dirai que ce livre est « moyen ». Il est rangé, à la bibliothèque du moins, dans la catégorie « romans policiers », et pourtant, il faut attendre les deux tiers du livres pour que l’enquête et l’action démarrent enfin. Je ne compte plus les nombreuses pauses que j’ai faites dans ma lecture tant je n’accrochais pas.

Bien sûr, les dernières pages valent le coup, surtout quand les motivations du coupables sont connues. Elles remettent les pendules à l’heure au sujet de l’art et de sa prétendue pureté. Certaines phrases, bien senties, seraient à méditer longuement. Il est dommage que l’intrigue ait connu non de nombreuses péripéties, mais de nombreux ralentissements, causés pour l’un d’entre eux par des circonstances tellement tirées par les cheveux qu’il faut le lire pour y croire.

Après… en dépit des meurtres, suicides et autres enlèvements qui ont lieu, je n’éprouve strictement aucune empathie pour les personnages, sans doute parce que la réputation du musée, celles des oeuvres, a compté parfois plus que les êtres humains.