Elinor Jones, tome 3 : bal d’été d’Algésiras.

couv73618648Présentation de l’éditeur :

Les caprices de Bianca ont privé l’atelier d’une couturière de trop, et c’est avec une équipe réduite que la maison des Tiffany doit maintenant affronter le bal d’été. Pour finir à temps les robes de toutes les clientes, chacun devra mettre les bouchées doubles. Impossible de ménager Elinor dont la santé avait pourtant été mise à mal par le dernier bal.

Mon avis :

Superbe. Emouvant. Magnifique.

Les masques sont tombés, définitivement. Des secrets, insoupçonnés sont révélés. Les couturières travaillent, souffrent, et en première lieu Elinor, que rien ni personne ne peut empêcher de s’épuiser à la tache.

La lecture du dernier tome de cette trilogie est particulièrement émouvante, tant le destin d’Elinor, pour moi, était déjà écrit lors de son apparition dans le premier tome. Tant aussi, ce livre parle aux femmes, aux jeunes filles, et m’ont amené à m’interroger sur ce qu’on nomme la mode. Combien de femmes se plient à ses diktats, et façonnent leur corps pour rentrer dans des vêtements taille XS ? Combien oublient de porter ce qu’elles aiment réellement, parce que « cela ne se fait pas » ? La leçon de ce tome, délivrée par le mannequin vedette de la maison Tiffany, c’est que le vêtement doit épouser le corps de la femme, il doit être conçu pour le mettre en valeur, et non l’inverse. A méditer, notamment en regardant les sublimes créations du bal d’été, les illustrations flamboyantes – avant les teintes éteintes des dernières pages.

5 réflexions sur “Elinor Jones, tome 3 : bal d’été d’Algésiras.

  1. Le tome 1 est passé dans ma wish-list grâce à tes chroniques ! 🙂 Moi qui fait pas mal de couture je ne pourrais pas passer à côté, puis la série ne fait que 3 tomes c’est un plus ^^
    C’est vrai que la mode de nos jours, si tu ne rentre pas dans le moule tu es jugée 😦 Je connais malheureusement des filles qui multiplient les régimes et c’est vraiment pas joli joli de les voir lutter contre leurs envies. Personnellement j’ai tendance à ne pas grossir mais même si c’était le cas je ne ferais pas de régime ; je suis trop gourmande pour ça ! 😀
    Bonne journée ! 🙂

    • Oui, c’est un plus indéniable : ma grand-mère était couturière, et je trouve que le travail de ces femmes est vraiment bien mis en valeur, tout comme les femmes qui sont revêtues de leur modèle, faits à leur goût, et non à ceux des créatrices.
      A 17 ans, je mettais du 40/42, et quand j’allais des magasins de vêtements, j’entendais des ados se lamenter parce qu’elles ne rentraient plus dans le 32. Autant te dire que ces boutiques ne proposaient pas de 40/42, je m’en suis rendue très vite compte ! Aujourd’hui, je boycotte ces boutiques, même si je mets du 34…
      Bonne journée à toi aussi.

  2. Je l’ai vu à la bibli et je me suis rappelée ce que tu avais dit la dernière fois. Je l’ai quand même ouvert et je l’ai vite reposé !!! j’avais déjà les yeux embués.

  3. Pingback: Bilan de janvier 2014 | deslivresetsharon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.