Le secret de l’éventail de Nancy Springer

couv29158843Présentation de l’oeuvre :

Voilà déjà plus de huit mois que j’ai échappé à la vigilance de mes aînés, Mycroft et Sherlock Holmes, qui s’étaient mis en tête de m expédier en pension pour faire de moi une lady. Je m’emploie depuis, par l’intermédiaire de mon cabinet de « Spécialiste en recherches — Toutes disparitions », à résoudre des enquêtes — parfois même plus efficacement que mon détective de frère ! Or voici qu’en ce jour de mai 1889 mon chemin croise une ancienne connaissance, lady Cecily Alistair. Il est clair qu’elle est en plein désarroi ! Juste avant de disparaître, encadrée de deux sévères chaperonnes, elle me glisse furtivement un éventail rose, qui recèle un mystérieux message. Décidée à porter secours à ma jeune amie en détresse, je m’efforce d’en percer le secret.

chall32

Mon avis :

Nancy Springer tisse des liens avec un précédent opus dans ce quatrième tome. En effet, nous retrouvons l’héroïne de la disparition de lady Alistair, encadrée par deux duègnes. Sa situation est malheureusement simple : déshonorée par son enlèvement, gauchère contrariée, Cecily n’est pas mariable, et son père s’est chargé de lui trouver un mari qui veuille bien d’elle, moyennant finance. Sa mère, lady Theodora est partie à la campagne avec sa vaste progéniture, elle tente d’empêcher ce mariage arrangé, ce qui est loin d’être facile dans cette société où le père avait toute puissance sur sa femme et sur sa progéniture.

Fort heureusement, Enola a pris confiance en elle lors de cette enquête. Elle s’aventure de nuit dans des quartiers éloignés, de son port d’attache, l’East End. Elle approfondit sa connaissance d’un monde de misère, qu’elle tente de soulager avec ses propres moyens.

L’éventail est un roman de contraste. D’un côté, les aristocrates sont très occupés à protéger leurs biens, à organiser des bals excentriques, dans le but de percer enfin dans le monde. De l’autre côté, les très pauvres trouvent dans le meilleur (ou le pire) des cas refuge dans les orphelinats, aux règles stricts. Avec encore plus de chance, elles seront embauchées comme bonnes dans une des splendides demeures… des aristocrates rencontrés ci-dessus.

Mycroft et Sherlock ont désormais des avis divergents sur l’avenir de leur petite sœur. Qui l’emportera ?

Britishvictorien-201391121022

15 réflexions sur “Le secret de l’éventail de Nancy Springer

  1. Pingback: Bilan de janvier 2014 | deslivresetsharon

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #7 | Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #8 | Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #9 | Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #10 | Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #11 | Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult] Bilan #12 | Muti et ses livres

Répondre à myloubook Annuler la réponse.

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.