Bilan livresque de l’année 2013

DSCN0856

Je dresse rarement des bilans, et si je me tourne vers l’année passée, c’est pour en retenir les souvenirs positifs et l’évolution de mon blog.

Tout d’abord, je suis véritablement revenue à mes amours, à savoir les romans policiers et les polars. J’en ai lu une soixantaine l’an dernier, dont quarante depuis juillet. Je reste également fidèle à cette habitude que j’ai reprise depuis octobre 2012 de lire à la file plusieurs romans d’un auteur que j’aime. C’est ce que j’ai fait avec les romans de Ken Bruen ou ceux de  Gilda Piersanti. Je n’ai garde d’oublier Andrea Camilleri. L’indigestion littéraire ne m’a jamais fait peur.

La littérature jeunesse a également une place importante, et pas seulement à cause de mon métier : les productions actuelles sont bien différentes de ce qui était proposé dans ma jeunesse. J’ai découvert cet année deux auteurs anglais fabuleux

Ils ne sont pas les seuls que j’ai appréciés, et la lettre K semble le point commun de mes chouchous de l’année :

Madame Pamplemousse et la confiserie enchantée de Rupert Kingfisher.

43, rue du vieux cimetière de Kate et Sarah Klise

17 Lunes de Kami Garcia et Margareth Strohl

Seule exception  :Montmorency d’Eleanor Updale.

La littérature anglo-saxonne est toujours aussi présente, avec près de 80 livres lus et chroniqués depuis le début de l’année. Et ce n’est pas fini : je ne vois pas l’intérêt de me priver de la littérature qui me plaît !

Je voudrai également citer deux premiers romans, dont les auteurs sont à suivre à mes yeux :

Corpus Equi de Diane Ducret.

Bérénice 34-44 d’Isabelle Stibbe

Ce qui m’attriste, en revanche, est le déclin de la littérature nordique sur mon blog. J’ai lu un roman policier danois, un autre finnois (oubliable)  un roman épistolaire islandais, un roman de littérature jeunesse norvégien, et c’est tout. Et quand je relis mon bilan de l’année 2012, c’est vraiment étonnant : mes cours de cœur étaient alors islandais.

Autre déclin : les mangas (ils étaient très nombreux lors du bilan 2012). J’en lis de moins en moins, et ne les chronique pas toujours.

Par contre, j’ai lu quelques bandes dessinées, j’ai découvert ainsi de belles séries comme Les quatre de Baker Street. Et je ne compte plus combien de livres je lis par mois.

Je vous laisse sur ces quelques mots, et vous souhaite de bonnes fêtes de fin d’année.

2zxCQ-98F8-1 (1)

4 réflexions sur “Bilan livresque de l’année 2013

  1. D’accord il y a beaucoup de polars et de livres jeunesse mais quand même ton bilan est juste méga impressionnant ! je comprends que tu ne comptes plus, c’est à donner le tournis ! Cela dit si j’avais cette capacité de lire comme toi, je le ferais avec plaisir !!! Bravo et bravo ! 😀

  2. Bravo pour ce bilan 🙂
    Je ne commente pas à chaque fois mais je note pas mal de titres jeunesse chez toi pour mes enfants …..dont la série 43 rue du vieux cimetière ( pas lu mais cela ne saurait tarder…)
    Bises

  3. Bonjour, concernant le déclin dans ta lecture des romans nordiques d’une année sur l’autre, je trouve cela normal, c’est bien de changer et puis tous les polars et romans nordiques ne sont pas de qualité égale. Concernant Ken Bruen, je les ai presque tous lus et je suis d’ailleurs en train de lire son dernier paru chez Fayard: Sur ta tombe: toujours très bien. Bonne journée.

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.