Le vent dans les saules de Kenneth Graham.

couv32053086

Présentation de l’éditeur :

Quel lieu idyllique que le Bois Sauvage ! La nature y est généreuse, l’air y est doux, surtout en ce jour printanier. Taupe et Rat, amis de fraîche date, en profitent pour canoter sur la rivière. Hélas, leur quiétude sera de courte durée, à cause d’un autre habitant des environs : le richissime, l’impétueux, le vaniteux, le colérique Crapaud, dont les lubies entraîneront nos amis dans une suite inoubliable de catastrophes.

Mon avis :

Bienvenue au Bois sauvage, qui recèle bien des mystères. Il n’est pas toujours judicieux de s’y promener seul, à la nuit tombée, à moins que l’on ne souhaiter défier ses peurs, et qui sait ? les surmonter.

Pourtant, il fait bon vivre au bord de l’eau, canoter, retrouver son chez-soi. Découvrir un nouvel ami, en la personne de Blaireau, bourru, solitaire, mais si sympathique au fond. Ce n’est pas Taupe et Rat qui nous diront le contraire. Par contre… il est parfois usant de côtoyer Crapaud, du manoir Crapaud – Blaireau était ami avec son père. Riche, le batracien a des passions inattendues, aussi exclusives que brèves. Un jour, il adore les roulottes, et ne rêve rien tant que de voyager grâce à ce mode de transport avec ses amis. Et puis… vient la révélation quand son chemin croise celui d’une automobile – la première édition de ce livre date de 1908, ne l’oublions pas !

Commencent alors non les aventures – celles de Taupe, Rat et Blaireau étaient empruntes de poésie – mais les catastrophes les plus inattendues, toutes causées par la vanité, l’imprévoyance, l’ingratitude et autres défauts de Crapaud. Reconnaissons-lui néanmoins des facultés d’adaptation et un bagout certain, qui lui permettent de se sortir de bien des situations fâcheuses, et de se plonger dans de nouvelles en moins de temps qu’il ne m’en faut pour l’écrire.

Crapaud a bien de la chance de vivre au Bois sauvage, et d’avoir des amis comme les siens – même si parfois, il s’en passerait bien, car ils sont particulièrement lucides sur son compte, et sans rien ôter de la poésie et du  charme de ce texte centenaire.

chall32petit bacChallenge Ecosse 02Challenge-anglais

13 réflexions sur “Le vent dans les saules de Kenneth Graham.

  1. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult #3] Bilan #3 | Muti et ses livres

  2. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult] Bilan #4 | Muti et ses livres

  3. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult] Bilan #5 | Muti et ses livres

  4. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult] Bilan #6 | Muti et ses livres

  5. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #7 | Muti et ses livres

  6. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #8 | Muti et ses livres

  7. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #9 | Muti et ses livres

  8. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #10 | Muti et ses livres

  9. Pingback: [Challenge jeunesse / Young Adult] Bilan #11 | Muti et ses livres

  10. Pingback: [Challenge jeunesse / young adult] Bilan #12 | Muti et ses livres

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.