Esprit d’hiver de Laura Kasischke

tous les livres sur Babelio.com


Présentation de l’éditeur :

Réveillée tard le matin de Noël, Holly se voit assaillie par un sentiment d’angoisse inexplicable. Rien n’est plus comme avant. Le blizzard s’est levé, les invités se décommandent pour le déjeuner traditionnel. Holly se retrouve seule avec sa fille Tatiana, habituellement affectueuse, mais dont le comportement se révèle de plus en plus étrange et inquiétant…

Mon avis :

Pourquoi rédiger ce billet ? Je n’ai pas aimé le livre – enfin, si, j’ai aimé les cent premières pages, pas plus. Beaucoup de choses m’ont dérangée dans ce roman, des points de l’intrigue que je ne peux vous révéler sans vous gâcher la lecture par avance.

Je dois dire que je n’ai même pas été sensible au style de l’auteur – à vrai dire, je ne m’en souviens pas. Je retiens le questionnement sur la transmission, la filiation, l’adoption. Les étapes, presque les épreuves qui attendent les parents adoptants sont bien montrées – la nécessité de donner quelques « cadeaux » pour que tout se passe bien aussi. Le fait d’avoir multiplié les retours en arrière, morcelant ainsi ce qui s’est passé en Russie, m’a semblé plus gênant que réellement intéressant. J’ai eu une impression de rabâchage, plus que de progression.

De même, ce huis-clos, le jour de Noël, entre une mère (adoptive) et sa fille (adolescente) est oppressant – mais, là, c’était le but recherché, ce n’est pas gênant, même si certaines situations paraissent exaspérantes et/ou exagérées. Le dénouement est censé expliquer tout cela, et donner envie de retourner en arrière, pour relire le livre, débusquer la signification de certains actes, de certains gestes. Ce n’est pas tant que j’ai trouvé ce dénouement absolument énorme, qui me gène, mais la naïveté d’Holly pendant les seize années précédentes. Par le choix de ce terme, j’en dis déjà beaucoup, je n’en dirai pas plus.

Point positif : le roman se passe dans le Michigan, et je n’avais pas encore validé cet état.

challenge-1-littc3a9raire-2013150

29 réflexions sur “Esprit d’hiver de Laura Kasischke

  1. C’est vrai qu’il est difficile de s’exprimer de peur de trop en dire. Je suis du même avis sur le côté « rabâchage ». Et je crois que si on le relit en connaissant la fin, on trouverait les choses encore plus exagérées.

  2. C’est une auteur qui ne fait pas l’unanimité, avec un style bien à elle (ces fameux rabâchages, cette façon qu’ont ses personnages de se faire des noeuds au cerveau, cette impression souvent de ne pas savoir sur quel pied danser). Personnellement j’accroche beaucoup, mais je comprends que ça ne plaise pas à tout le monde 🙂

  3. Je partage ton avis.
    J’en ai discuté avec ma libraire qui m’a dit que tous ces livres sont écrits de la même façon. Je ne sais pas encore si je vais poursuivre la découverte de cette auteur.
    Tu as lu d’autres livres d’elle?

  4. Pingback: Les lectures du mois de novembre | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Esprit d’hiver de Laura Kasischke | 22h05 rue des Dames

  6. Pingback: Les lectures du mois de décembre | 22h05 rue des Dames

  7. Pingback: Challenge 1 % littéraire 2013 : le bilan | deslivresetsharon

  8. Pingback: L’ensemble de toutes les lectures par auteurs | 22h05 rue des Dames

  9. Pingback: 50 billets, 50 états – le bilan final | deslivresetsharon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.