Archive | 11 octobre 2013

43, rue du vieux cimetière : il faudra me passer sur le corps !

9782226245946gPrésentation de l’éditeur :

Avez-vous déjà entendu parler du MIASME ?
Le Mouvement International Autoritaire pour la Sauvegarde Morale de nos Enfants, dirigé par le désolant Dick Tatter, a décrété que Lester ne pouvait plus rester sans ses parents au manoir Vranstock. Ignace tente tout pour convaincre Tatter que le jeune garçon et lui y vivent parfaitement heureux et en sécurité, avec le fantôme d’Adèle. Mais le MIASME est bien décidé à séparer cette famille beaucoup trop étrange à son goût…

moisamericain

Mon avis :

A la fin du tome 1, quand nous les avions quittés, tout allait pour le mieux dans le meilleur des mondes : Les avait enfin une vraie famille, des personnes qui se préoccupent de lui, et non des parents indignes juste occupés à fuir leur progéniture. Cette famille est certes hors-norme (un écrivain bougon et une fantôme), si bien qu’elle attire très vite l’attention de personnes très bien intentionnées, dont Dick Tatter.

Un affreux personnage que ce Dick. Il revendique son étroitesse d’esprit, et si son opposition franche et massive aux livres fantastiques en générale et à ceux de notre trio en particulier, elle m’a rappelé les propos de ces petits américains très religieux qui voulaient brûler les romans d’Harry Potter (après tout, c’est un sorcier). Dick le peu sympathique n’aime pas non plus Halloween – cela tombe bien, les fantômes ne l’aiment pas non plus.

Ignace et Les se retrouvent très vite en mauvaise posture, et il faudra tout le talent passé et présent d’Adèle pour les tirer de ce mauvais pas. Et elle en a beaucoup, Adèle.

Ne ratez surtout pas les savoureux extraits de la gazette locale de cette charmante ville de l’Illinois, ni le formidable dénouement.

IL faudra me passer sur le corps est un tome 2 qui tient toutes ses promesses.

Hallowweenchall32