La morsure du Lézard de Kirk Mitchell

Lézard

Présentation de l’éditeur :

Dans une réserve indienne de l’État d’Arizona, le policier tribal Carbert Knoki est retrouvé assassiné avec son épouse dans sa voiture de patrouille que les meurtriers ont incendiée. L’affaire est confiée à l’inspecteur Emmett Parker du Bureau des affaires indiennes. Pour l’aider dans ses investigations, il fait appel à sa collègue et néanmoins amie Anna Turnipseed, diplômée en sociologie, première de sa promotion à l’Académie du FBI.

moisamericainMon avis :

Ame sensible s’abstenir – et pas qu’un peu. D’ailleurs, je voudrai bien savoir comment des « âmes sensibles », c’est à dire des personnes qui ne lisent pas du tout le même genre de livres que moi, pourraient réagir à la lecture de ce livre – et de son dénouement.

Oui, de nombreux faits racontés dans ce roman sont choquants, à commencer par les meurtres, particulièrement barbares. Sont-ils excusables ? Non, et l’auteur ne les excuse pas. Il démonte le mécanisme qui fait qu’un policier et sa femme ont été tués. Le fait qu’il soit soucieux d’accomplir sa  tâche entre en compte – mais pas seulement.

Le passé rattrape les personnages. Les actes qu’ils ont commis ou laissé faire. Le fardeau de maltraitance. Dire « les indiens » est très réducteur, car chaque tribu a ses rites, ses croyances, son lot de douleurs également. Anna est Modoc, Emmett Commanche, et leurs univers sont radicalement différents. Retrouver Emmett dont j’ai lu le dernier tome des aventures La danse des chiens Tonnerres fut étrange pour moi, car je mesure le chemin qui lui reste à parcourir entre cette Morsure et sa dernière Danse (à ma connaissance, KIrk Mitchell n’a pas poursuivi les aventures de ses deux personnages après La danse).

Ce n’est rien de dire qu’Anna et Emmett se mettent en danger, ils sont au coeur du danger, et plus le récit progresse, plus la noirceur gagne du terrain. Au vue de ce qu’il a enduré, j’en viens à croire qu’Emmett est un super héros – couturé de cicatrices.

La morsure du Lézard est un roman noir, fort, dérangeant, qui montre des tribus indiennes laissées sur le côté du rêve et de l’administration américain.

logo polarchallenge amérindien50

Publicités

15 réflexions sur “La morsure du Lézard de Kirk Mitchell

  1. Pingback: Les lectures d’octobre | 22h05 rue des Dames

  2. Je ne vais pas le noter Sharon. Le thème est dur et j’en ai de nombreux dans le genre dans ma pal. par contre, la couverture me plaît. Je n’oserais pas la toucher, ais esthétiquement, ça me plaît !

  3. Sharon, je ne reçois plus ta news, alors que j’ai celles de Nunzi ! 😦 En venant me promener, je tombe sur des billets que je n’ai pas reçus ! Ou c’est Yahoo, bref ça m’agace ! On ne risque pas d’oublier la couverture mais je ne suis pas tentée !

  4. Pingback: L’ensemble des coups de coeur et lectures par auteur | 22h05 rue des Dames

  5. Pingback: Femme qui tombe du ciel de Kirk Mitchell | deslivresetsharon

  6. Pingback: Le camp des morts de Craig Johnson | deslivresetsharon

Laisser un commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google+

Vous commentez à l'aide de votre compte Google+. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

This site uses Akismet to reduce spam. Learn how your comment data is processed.