Montmartre Mont des Martyrs de Chantal Pelletier

montmartre-mont-des-martyrs

Présentation de l’éditeur :

Le 10 mai 1981, soir de l’élection de François Mitterrand à la présidence de la République, alors que la fête bat son plein, une famille est massacrée à Paris.
Trois ans plus tard, alors que d’exceptionnelles manifestations déferlent dans les rues des grandes villes de France, Maurice Laice, jeune recrue de police dans son Montmartre natal, fouille les poubelles de la Butte et nous donne à voir, outre les joies et tourments de son premier amour, les bouleversements qui agitent 1984, année charnière que crise économique et désillusions transforment en singulier miroir de notre époque.

Mon avis :

Autant le dire simplement : j’ai lu ce livre d’une traite et je ne l’ai pas vraiment apprécié.

Le roman commence très fort, par l’assassinat d’une famille entière. Et là, ellipse de trois années, pour passer à une toute autre enquête. Certes, des liens apparaîtront entre les deux, cependant, j’ai été un peu déçue.

Le texte se veut réaliste, collant le plus près possible à une époque (les années 80) et à un quartier (Montmartre). A force de précision et de réalisme, j’ai eu l’impression de lire un texte sec, et un peu plat.

Le pire est que je ne me suis pas attachée du tout aux personnages. Je ressentais la plus parfaite indifférence face à ce qui leur arrivait – et que je ne dévoilerai pas. En revanche, j’ai retenu leur anti-cléricalisme. Vous me répondez que cela ne devrait pas me déranger. Et bien, si, pourtant. J’ai eu l’impression que les personnages détestaient les prêtres parce que cela faisait partie d’un lot d’idées qu’il fallait arborer. En bref, ils ne peuvent les sentir « en théorie » mais en pratique, ils seraient bien en peine de dire pourquoi.

Je ne vous parlerai pas du dénouement, abrupt. Je ne dirai pas non plus que nous restons dans l’incertitude concernant le sort de certains personnages. D’autres volumes sont consacrés à Maurice Laice, je n’ai pas très envie de les lire.

logologo polar

4 réflexions sur “Montmartre Mont des Martyrs de Chantal Pelletier

  1. Ton billet ne fait pas envie : ça tombe bien, j’ai décidé de ne plus rien noter ce soir (et même plus) !!! Les polars « français » sans vouloir faire de sectarisme mais bon… c’est souvent comme ça…

  2. Dommage car ça se déroule à Paris et je me laisse souvent tenter rien que pour ça. Sinon, il me semble que tu n’es pas une fana des tags et autres mais je t’ai tout de même mis sur ma liste ne serait-ce que pour te faire savoir que j’apprécie ton blog (bon c’est vrai que ça fait un baille que je ne suis pas venue, entre ma grande pause, les vacances, et maintenant la rentrée – ce sera au moins l’occasion de reprendre contact). Alors pour le tag qui t’attend sur blog, fais comme tu veux. Et je te souhaite une bonne rentrée déjà bien entamée. A bientôt.

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.