La quatrième forme de Satan de Pieter Aspe

Van

Présentation de l’éditeur :
Pas de répit pour le commissaire Van In. Qu’arrive-t-il au flic le moins fréquentable de la Belgique, sur le point de devenir père, quand s’abattent sur lui crimes déguisés en suicides, attentat à la sortie de la messe, secte satanique et trafic de drogue ? Rien qui puisse le mettre de bonne humeur…

Mon avis :

Ce polar ne plaira pas à tout le monde. Peu importe, il me plaît. Il nous emmène dans un tourbillon de noirceur. Alors que la vie de Van In est sur le point de connaître un grand bouleversement – la naissance de son enfant est imminente – et que Versavel, son adjoint, est à nouveau heureux, voilà qu’une enquête sur un suicide le mène dans les méandres de ce que l’âme humaine a de plus noir. Et je vous fais grâce de deux gros ennuis qui surgissent dans son existence, et suffisent à lui mettre les nerfs en pelote : il doit collaborer avec la gendarmerie et accepter qu’une journaliste, jeune et jolie, suive son équipe pendant une semaine.

Van In se heurte ici au poids de la religion en Belgique. Et si le catholicisme ne séduit plus, n’effraie plus, d’aucun se tourne vers des cultes à son exact opposé. A une rare exception près, Van In ne croisera sur son parcours que des religieux (ses) qui illustrent le pire de la religion catholique, comme dans les romans de Ken Bruen ou d’Elise Fontenaille. Et je ne vous parle même pas de confidences que j’ai recueillies dans la « vraie vie ». A mes yeux, le trait n’est pas du tout forcé, même si les conséquences sont atroces.

Autre puissance critiquée : la médecine, spécialement la psychiatrie. La guérison du malade ? Le diagnostique ? Pour le docteur Coleyn, il semble être fait en fonction du porte-monnaie du client – là aussi, les conséquences sont dramatiques. Van In ne met pas tous les médecins dans le même sac, et pour un Coleyn, il y a des chirurgiens comme D’Hondt qui font l’impossible et plus encore pour leurs patients.

Je me plongerai bientôt dans le tome suivant.

 

logo polarvoisins-voisines-version-curlz

 

6 réflexions sur “La quatrième forme de Satan de Pieter Aspe

    • Disons que le tome 2 ne m’avait pas plu du tout. Puis, j’ai rencontré l’auteur à Saint-Maur-des-fossés, il m’a dédicacé le tome 3 – nettement meilleur que le 2. Le 4, celui-là, est très bon aussi, je l’ai lu d’une traite hier. J’ai commencé le tome 5 dans la foulée. Je suis sûre que Van In et Brant pourraient devenir amis – ou presque. D’ailleurs, tous les deux ont pour meilleur pote un gay ;).

  1. Pingback: Voisins voisines 2013 : le billet récapitulatif |

  2. Pingback: L’affaire du tarot de Pieter Aspe | deslivresetsharon

Votre commentaire

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l’aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l’aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l’aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l’aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.