Les voyages de Daniel Ascher de Déborah Lévy-Bertherat

voyages

Merci à Philisine Cave pour ce livre voyageur

Mon avis :

Ce premier roman m’a beaucoup plu, parce qu’il parle avec grâce de sujets délicats.

Hélène est venue à Paris pour mener à bien ses études d’archéologie. Elle emménage dans une chambre qui appartient à son grand-oncle Daniel. Il habite dans le même immeuble, mais part fréquemment en voyage pour la rédaction de ses romans de littérature jeunesse, La marque noire – un titre sombre pour une série destinée à un jeune public. Quoique… s’il fallait explorer la symbolique des grandes œuvres pour la jeunesse, nous serions surpris !

Hélène vit dans un quartier de Paris que j’aime beaucoup, que je connais bien, et qui a été souvent mis en valeur dans la littérature (Victor Hugo et André Gide, pour ne citer qu’eux). C’est en se coupant de sa famille (elle parlera peu de sa mère et des siens, sauf pour se souvenir d’une réunion de famille particulièrement symbolique) qu’elle ressent le besoin de se plonger dans ses origines. Elle découvre alors non des secrets à proprement parlé, mais plutôt des faits trop douloureux pour être facilement évoqués – ou comment une famille ordinaire se trouve confrontée à l’Histoire, et fait preuve de courage. Les conséquences qui en découleront seront

J’ai aimé aussi cette mise en abîme de la création littéraire – ou comment Daniel Roche a construit son œuvre en puisant dans son histoire personnelle et dans un imaginaire très développé.

Les voyages de Daniel Archer est un premier roman qui mérite le détour.

challenge-1-littc3a9raire-20131défi premier roman

8 réflexions sur “Les voyages de Daniel Ascher de Déborah Lévy-Bertherat

  1. Pingback: Défi Premier Roman 2013 : le billet récapitulatif |

    • En fait, c’est un livre voyageur, et je crois avoir demandé à le recevoir car cette thématique des voyages m’intéressait. Puis, je me demandais qui pouvait bien être ce Daniel Ascher, alors que le personnage principal se nomme Roche – un pseudo ? le personnage de roman ? une double identité ?

  2. Contente de connaitre ton avis.Comme toi j’ai trouvé du plaisir à lire ce roman, Daniel Ascher s’est crée de nombreuses personnalités qui lui ont permis de survivre à l’horreur.

  3. Pingback: Challenge 1 % littéraire 2013 : le bilan | deslivresetsharon

Répondre

Entrez vos coordonnées ci-dessous ou cliquez sur une icône pour vous connecter:

Logo WordPress.com

Vous commentez à l'aide de votre compte WordPress.com. Déconnexion /  Changer )

Photo Google

Vous commentez à l'aide de votre compte Google. Déconnexion /  Changer )

Image Twitter

Vous commentez à l'aide de votre compte Twitter. Déconnexion /  Changer )

Photo Facebook

Vous commentez à l'aide de votre compte Facebook. Déconnexion /  Changer )

Connexion à %s

Ce site utilise Akismet pour réduire les indésirables. En savoir plus sur la façon dont les données de vos commentaires sont traitées.