Archive | 19 août 2013

Les quatre de Baker Street, tome 1 : l’affaire du rideau bleu

Baker StreetMon résumé :

Les quatre de Baker street sont trois au début de cette bande dessinée. Ils vivent à Londres, dans le quartier de Whitechapel, et s’ils sont inséparables, c’est aussi parce qu’il n’est pas d’autres moyens de survivre, dans ce Londres de 1889. Black Tom, Charlie et Bill ont cependant la chance de travailler pour Sherlock Holmes et le docteur Watson. Leur sort est presque enviable, jusqu’à ce que la fiancée de Black Tom soit enlevée, et qu’il décide de jouer les Lancelot.

British

Mon avis :

J’ai découvert cette bande dessinée par la grâce de la bibliothèque Saint Sever, et je l’ai adoré.

Nos héros sont jeunes et fougueux, à commencer par Black Tom, irlandais (ne surtout pas se moquer de ses origines).  En plus, il est amoureux, de la toute jeune Betty.  Lui et ses compagnons Tom et Charlie (qui cache lui aussi un secret) ont la chance d’être des irréguliers de Baker Street, c’est à dire d’avoir un travail assuré et honnête grâce à Sherlock Holmes et Watson – pas comme beaucoup de gamins laissés pour compte. Dans l’East End, le pire est presque toujours sûr pour gagner de quoi subsister. Quand Betty est enlevée, Billy craint le pire, à juste raison.

Le monde que nous font découvrir les auteurs de cette bande dessinée est sordide, une cour des miracles à l’anglaise. Et si certains intérieurs sont somptueux – je pense ici aux maisons closes – c’est pour cacher une réalité plus sordide encore. Il ne fait pas bon être une jeune fille seule et sans appui, dans le Londres de 1889.

Les quatre de Baker Street, qui ne sont encore que trois (le quatrième membre ne manquera pas d’originalité) feront tout pour secourir Betty. Et si Sherlock Holmes et Watson apparaissent dans cette bande dessinée, ils ne voleront pas la vedette aux jeunes héros.

victorien-2013petit bac