Archive | 16 août 2013

Le grillon du foyer de Charles Dickens

Charles Dickens et ses fillesDickens et ses filles.

Présentation de l’éditeur :

La charmante Dot, elle-même la plus heureuse des femmes grâce à son John de mari et mère comblée d’un Baby angélique, ne peut pas supporter de voir les gens malheureux. D’un coup de ‘baguette magique’ donc, elle fait le bonheur de tous autour d’elle.

Mon avis :

Le grillon du foyer n’est pas le plus connu, en France, des contes de Noël de Dickens. Il faut dire qu’il commence de façon surprenante, par le chant du grillon et celui de la bouilloire. Il met en scène des personnages simples, comme John le voiturier et Dot, sa jeune et aimante épouse. Leur foyer est modeste, leur amour est palpable, par leurs petites attentions l’un envers l’autre, par leur sérénité aussi. Ils ont pour voisin Caleb, dont le métier est de fabriquer des jouets, ce qu’il fait avec beaucoup de soin. Un métier parfait pour un conte de Noël !

Parfait peut-être, mais pas enrichissant : Caleb, extrêmement pauvre, fait tout pour rendre heureuse Berthe, sa fille unique aveugle, quitte à lui mentir ou même à enjoliver la réalité, surtout en ce qui concerne leur patron, Tackleton. Celui-ci est le personnage antipathique par excellence, et s’il parvient à gâcher un temps le bonheur serein de John, il a la chance que celui-ci aime son épouse plus que lui-même. Tackleton aurait rencontré un Othello, et le drame était là. Il a été frôlé néanmoins.

Comme tout conte, tout est bien qui finit bien, l’amour triomphe – même Tackleton s’humanise ! Un court récit à lire, pour qui veut découvrir Dickens.

victorien-2013petit bacChallenge-anglais