Archive | 22 juillet 2013

Le monde de la chasseuse de la nuit, tome 2 de Jeaniene Frost

monde

Cette lecture commune est organisée par Dex de Livraddict. Comme d’habitude (ou presque), j’ai une journée de retard pour rédiger mon avis.

Présentation de l’éditeur :

Kira Graceling, détective privé à Chicago, aurait dû passer son chemin. Mais son sens du devoir lui interdit d’ignorer les gémissements de douleur qu’elle entend. La victime, Mencheres, est un maître vampire qui pensait n’avoir plus rien à découvrir de la vie. Jusqu’à ce que Kira entre dans la sienne : intrépide, adorable et humaine, elle n’hésite pas à braver la mort pour le sauver. Il brûle d’amour pour elle, mais le danger se rapproche, et Mencheres doit choisir entre la femme qu’il désire et un plongeon dans la plus noire des magies.

ban-alpha-et-omega-2Mon avis :

J’aime beaucoup l’univers de Cat, la chasseuse de la nuit. Dans ce second livre dérivé de la saga, elle se trouve au second plan, c’est Mencheres, un des plus vieux vampires « amis » de Bones qui en est le héros.

Et le héros est fatigué – au début. Avoir plus de quatre mille ans pour un vampire est usant – on ne le croirait pas, et pourtant si, au point que Mencheres s’est fait avoir comme un débutant par des goules et qu’il n’a dû son salut qu’à une charmante détective, qui s’est donné pour mission de sauver une vie chaque fois que c’était possible. Pour l’occasion, je ne sais pas quel terme employer, mais elle a bel et bien sauvé Mencheres, avant de se retrouver plonger à ses côtés dans un piège machiavélique. (Note : les goules n’ont rien à voir avec ce piège. Néanmoins, nous apprendrons au cours du roman comment notre vampire, grand-père de Bones, excusé du peu, s’est retrouvé dans une situation pareille).

En quatre mille ans, le beau vampire a eu largement le temps de se faire des ennemis. Il en a en tout cas un, et il est tenace. Maniant avec délectation les règles de la communauté vampirique que Kira ne maîtrise pas du tout (cela viendra), il a tôt fait de la prendre au piège, d’une manière que je ne vous révèlerai pas. Je tiens seulement à préciser que ce n’est que le début de la conspiration de ce cher Raj contre son vieil ennemi Mankaouré (le petit nom de Mencheres).

J’ai passé un bon moment de divertissement avec ce roman. Kira est un personnage très intéressant, et il ne m’étonnerait pas qu’elle devienne très ami avec Cat. Elle aussi a une histoire personnelle complexe, entre famille décomposée, vie amoureuse compliquée, vie professionnelle ardue. J’ajoute que Kira chérit plus que tout sa petite soeur, Tina, atteinte d’une maladie génétique et qu’elle aimerait bien que son petite frère se retrouve dans le droit chemin. Gageons que son avenir, lié désormais à Mencheres, ne soit très différent de ce qu’elle avait imaginé jusqu’ici.

A quand le prochain spin-off ?

Challenge Molière : le billet bilan

moliere-1318954748Je n’avais pas encore rapatrié ce billet sur ce blog. C’est maintenant chose faite.

Pensionnaires (deux œuvres) :

Anne (des mots et des notes)
Le malade imaginaire

achille 49

Ela.

son article de présentation

Piplo
son article de présentation

Syl

Un chocolat dans mon roman

Yukarie

Sociétaires (quatre œuvres) :

Anouchka (l’univers d’un rat de bibliothèque)

Patacaisse

l’école des femmes

Sociétaires honoraires (six œuvres et plus):

Aymeline
Don juan ou le festin de pierre (téléfilm)

bookworm

George 
la jalousie du barbouillé
Le médecin volant
Les femmes savantes

Marie 
Les précieuses ridicules

Meloe

les précieuses ridicules

Philisine Cave

Les fourberies de Scapin
Les précieuses ridicules
Les femmes savantes
L’avare de Molière

Le misanthrope

Rose

Sharon
Le sicilien ou l’amour peintre de Molière

Le malade imaginaire

Moliere